DR Congo

La République démocratique du Congo cible 2 millions de personnes dans une campagne de vaccination contre le choléra

Kalemie (Province du Tanganyika) – La République démocratique du Congo (RDC) a lancé aujourd'hui une campagne massive de vaccination contre le choléra ciblant 2 millions de personnes âgées d'un an et plus, dans trois provinces de l'est du pays pour contrôler l’épidémie en cours.

La campagne est menée dans les provinces du Haut-Lomami, du Sud-Kivu et du Tanganyika, les plus touchées par le choléra depuis août dernier, et couvrira 13 zones de santé avec environ 4 millions de doses délivrées par le Groupe de travail mondial sur la lutte contre le choléra (GTFCC). L'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et d'autres partenaires soutiennent les autorités sanitaires dans le déploiement de la campagne. Gavi, l'Alliance du Vaccin, a fourni un financement opérationnel pour cette activité.

Environ 3600 agents de santé, dont des vaccinateurs et des mobilisateurs communautaires, ont été déployés pour mener à bien la campagne qui durera six jours. Depuis le début de l'année, la République démocratique du Congo a notifié un total de 8279 cas suspects de choléra et 153 décès dans 16 des 26 provinces du pays.

« Le choléra est une infection dangereuse qui peut tuer en quelques heures si elle n'est pas traitée, mais elle est prévisible et évitable. En plus des vaccins, qui sont l'une des mesures efficaces contre la maladie, il est aussi nécessaire de fournir de l'eau potable et de renforcer l'hygiène et l'assainissement pour empêcher la propagation de l'épidémie », a déclaré le Dr Amédée Prosper Djiguimdé, Chargé du Bureau de l'OMS en RDC.

La vaccination en cours est la deuxième campagne massive dans le pays cette année. En mars et juillet derniers, plus de 1,4 million de personnes ont été vaccinées contre le choléra dans la province du Haut-Katanga, au sud-est du pays.

Le choléra est une maladie hautement contagieuse qui se transmet par de l'eau ou des aliments contaminés. Elle provoque des diarrhées sévères et une déshydratation qui doivent être traitées immédiatement pour éviter la mort, qui peut survenir en quelques heures seulement, et pour empêcher la propagation de la maladie à grande échelle dans un environnement à haut risque.

La surveillance des maladies, l'amélioration des services d'approvisionnement en eau, d'assainissement et d'hygiène ainsi que la détection précoce, le traitement et les vaccins sont essentiels pour prévenir le choléra et contenir la propagation de l'infection. La couverture avec une dose complète en deux tours de vaccin anticholérique oral offre une protection pouvant aller jusqu'à cinq ans.

Pour de plus amples informations ou pour demander des interviews, veuillez contacter :

Eugene Kabambi
Emergency Communications Officer
Tel : +243 81 715 1697
Office : +47 241 39 027
Email: kabambie@who.int

Collins Boakye-Agyemang
Communications and marketing officer
Tel: + 242 06 520 65 65 (WhatsApp)
Email: boakyeagyemangc@who.int