DR Congo

La paix en RDC viendra-t-elle au Nord Kivu?

Source
Posted
Originally published
Par Tahirou Diao / MONUC

Deux manifestations officielles indépendantes mais simultanées ont marqué le paysage du Nord Kivu ce mardi 5 juin 2007 et semblent dessiner les contours d'une nouvelle donne dans le long processus qui doit conduire la RDC vers la paix et la stabilité.

Goma a en effet abrité à l'hôtel IHUSI une journée d'échanges sur les perspectives de mise en œuvre du Document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) sous l'égide des autorités provinciales et du maire de la ville.

Outre la présentation du document lui-même par la division du Plan, deux exposés du PNUD et du Réseau des femmes pour le développement ont porté sur la bonne gouvernance et la participation citoyenne dans la mise en œuvre du DSRP.

Ces exposés ont été suivis par une présentation de la Section des affaires civiles (CAS/Goma) sur le nouveau mandat de la MONUC à l'issue des élections.

Le DSRP est un document exhaustif qui consigne le contexte et le processus de son élaboration, pose un diagnostic sur la pauvreté au niveau provincial et définit les stratégies et les mécanismes de sa mise en œuvre.

La présentation du DSRP et des différents exposés a suscité des débats nourris de la part d'une audience importante représentant tous les secteurs d'activité de la province.

Le deuxième évènement a été la cérémonie officielle de lancement à l'hôtel Karibu de Goma du programme de restauration de la justice à l'est de la République démocratique du Congo (REJUSCO) le Gouverneur de la province a exprimé en termes clairs le souhait de voir Goma devenir non plus le point de départ de la guerre mais plutôt de la paix en RDC.

Ce programme soutenu par la Commission européenne, le Royaume de Belgique, le Royaume Uni de Grande Bretagne et le Royaume des Pays-Bas vise à revitaliser la justice en Iturie et dans les deux Kivu à travers la réhabilitation ou la construction de lieux de justice et de détention, l'appui à un fonctionnement adéquat de la justice et notamment de la procédure pénale, et enfin au monitoring des procès et des lieux de détention ainsi que la sensibilisation au droit.

L'élaboration du DSRP et le lancement du REJUSCO s'inscrivent en droite ligne dans les perspectives de relance de la vie politique, économique et sociale de la RDC. Le nouveau mandat de la MONUC s'inscrit pleinement dans cette démarche vers un développement durable et toutes ces initiatives semblent porteuses d'espoirs.

Cependant, dans le contexte juridico-politico-social du moment, il semblerait également utile et judicieux de faire appel - au-delà des bailleurs de fonds extérieurs dont il importe de saluer l'engagement - à une approche toujours plus participative et reposant davantage sur des ressorts locaux déclenchés à la suite d'une période de sensibilisation et de développement des compétences locales.

Particulièrement en ce qui concerne le REJUSO et compte tenu de la détérioration voire de l'inexistence d'institutions et de procédures judiciaires dignes de ce nom, il est plus qu'urgent d'agir. Mais un problème entier appelle une solution totale, plus durable parce qu'ancrée dans des processus internes et autonomes.