DR Congo + 1 more

La MONUSCO veut accélérer la démobilisation des éléments des FDLR dans le Sud Kivu

Bukavu, 18 novembre 2013 - Le bureau du Désarmement, Démobilisation, Rapatriement ou Réintégration et Réinstallation (DDR/RR) de la Mission de l’ONU pour la Stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) à Burhinyi, territoire de Mwenga, province du Sud-Kivu, a organisé le vendredi 15 novembre 2013 à l’intention des autorités et leaders locaux une séance de sensibilisation sur le processus, le mandat et les activités du Bureau DDR/RR.

Au total, 35 personnes ont participé à cet atelier de formation dont le chef de poste d’encadrement administratif, des commandants des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et de la Police Nationale Congolaise (PNC), des membres de la société civile et d’autres leaders locaux. Le choix de Burhinyi, une collectivité-chefferie du territoire de Mwenga, située à environ 80 km de Bukavu, se justifie par le fait que plusieurs éléments de la milice FDLR (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda ) s’y sont installés depuis le début de l’année après avoir été délogés de Shabunda et Nindja (territoire de Kabare), a déclaré M. Alphonse Mugoyi, représentant du DDR/RR à la MONUSCO.

Pour M. Nsarhaza Musoro, chef de Poste d’Encadrement Administratif de Burhinyi, cette séance a été très utile dans la mesure où elle leur a permis de comprendre la mission, le fonctionnement et la ncessité du processus DDR/RR, surtout dans cette chefferie où neuf groupements sont occupés par les éléments FDLR. De 2002 à 2013, le processus DDR/RR dans la province du Sud-Kivu a permis le rapatriement au Rwanda de 3863 ex-combattants FDLR et de 4402 de leurs dépendants, hormis les 1892 civils qui ont été remis au Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés.

Alain Likota/MONUSCO