DR Congo

La Commission européenne et les Nations Unies obtiennent des nouveaux engagements pour la transition en RDC

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
IP/05/913
Bruxelles, le 11 juillet 2005 - Une réunion des bailleurs de fonds du processus électoral en République Démocratique du Congo (RDC) s'est tenue aujourd'hui à Bruxelles, co-présidée par la Commission européenne et les Nations Unies (MONUC). Les donateurs et le Gouvernement congolais ont renforcé leur soutien avec des fonds additionnels pour € 84M, soit USD 100M.

La réunion des bailleurs était co-présidée par le Commissaire européen au Développement et à l'Aide humanitaire, Louis Michel, et le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, William L. Swing. Elle a fait le point sur l'état d'avancement du processus électoral et sur son financement, pour conclure avec une nouvelle mobilisation des donateurs et de l'Etat congolais.

Des contributions fermes ont été annoncées par l'Allemagne, la Belgique, le Royaume Uni, la Suède et la Suisse, auxquelles s'ajouteront les Etats-Unis, l'Autriche, le Danemark, la Grèce, la France, l'Espagne, la Norvège et la République Tchèque. La Commission européenne, pour sa part, a annoncé une contribution équivalente au montant annoncé par l'ensemble de ces donateurs.

Le Ministre congolais des Finances, André-Philippe Futa, a pour sa part annoncé une contribution de USD 20M (€16,6M) à prélever sur le budget de l'Etat en 2006. Tous ces efforts additionnels représentent € 84M.

Aussi bien le Commissaire Michel que le Représentant Spécial Swing ont mis en évidence que cet énorme effort supplémentaire ne portera ses fruits que lorsque le Conseil de Sécurité des Nations Unies approuvera le budget de la logistique (€ 85,8M ou USD 103M), élément indispensable à l'organisation des scrutins et qui relève de la MONUC.

Le Commissaire Michel s'est félicité des progrès prometteurs enregistrés à ce jour dans l'organisation des élections, « les premières libres et transparentes en RDC en 40 ans, un événement historique qui permettra de jeter les bases de la reconstruction morale et matérielle du pays ». Parmi les progrès soulignés par le Commissaire Michel, figurent l'adoption récente de la Constitution par l'Assemblée Nationale, le début de l'enregistrement des électeurs le 20 juin dernier et la Loi Référendaire qui a été publiée le 23 juin.

«L'engouement de la population est évident puisque plus d'un million et demi d'électeurs ont déjà été enregistrés à Kinshasa et ont obtenu une carte qui sert également de carte d'identité provisoire. Cette carte est aussi pour eux le premier signe tangible du rétablissement de l'Etat de Droit, puisque pour la plupart des Congolais elle est la seule pièce d'identité», a déclaré le Commissaire au Développement.

Le bon aboutissement de la Transition en RDC, et cela avant la date butoir du 30 juin 2006, est une priorité politique de la Commission Européenne. L'Union Européenne et la MONUC coopèrent très étroitement pour la réussite de cette transition. La Commission européenne avait déjà engagé € 89M dans ce soutien, le plus important jamais apporté à un processus électoral.