DR Congo

La Banque mondiale salue un engagement croissant en RDC

KINSHASA, le 7 juin, 2022— Le directeur de la stratégie et des opérations de la Banque mondiale pour l'Afrique de l’Est et australe, Humberto Lopez, a conclu une visite de deux jours en République démocratique du Congo (RDC), au cours de laquelle lui et le directeur pays, Jean Christophe Carret, ont rencontré le Ministre des finances Nicolas Kazadi et visité des projets en cours de réalisation à Kinshasa, notamment la construction de la future station de traitement des eaux Ozone.

« Je tiens à exprimer ma profonde appréciation pour l'étroit partenariat et la collaboration entre le Ministère des Finances, et plus généralement la RDC, et je tiens à remercier personnellement Monsieur le Ministre Kazadi pour ses efforts pour construire un programme solide qui est sur le point d'atteindre 7 milliards de dollars en crédits et dons », a déclaré M. Lopez après la réunion.

Le portefeuille actif de la Banque pour la RDC atteindra environ 7 milliards de dollars à la fin du mois de juin 2022, grâce à une augmentation significative des financements de l'Association internationale de développement (IDA) ces dernières années. L'IDA fournit des dons et des prêts à taux zéro ou à faible taux d'intérêt (appelés crédits) qui stimulent la croissance économique, réduisent les inégalités et améliorent les conditions de vie des populations dans les pays les plus pauvres du monde.

La réunion a également été l'occasion de discuter de la manière dont la Banque peut soutenir la RDC dans ses efforts pour préserver la plus grande forêt tropicale du continent africain - la deuxième plus grande du monde.

La Banque et le Ministre des finances ont également signé deux conventions de financement d'un montant total de 900 millions de dollars pour soutenir l'entreprenariat féminin et l'amélioration de l'accès à l'eau et à l'électricité dans les provinces du Kasaï et de l'Est.

« Ces opérations s'ajoutent à un portefeuille d'opérations axées sur le renforcement du capital humain et la protection des ménages les plus pauvres – y compris les femmes – contre les aléas socio-économiques », a déclaré M. Carret.

Au cours de la visite, la délégation de la Banque a encouragé les autorités à poursuivre leurs efforts pour augmenter la couverture vaccinale et les a félicitées pour la mise en place d'un système de plaintes et de signalement contre le harcèlement sexuel dans les écoles - un outil essentiel dans la lutte contre la violence envers les jeunes filles.

La Banque a également réitéré son engagement auprès de la RDC dans le développement des prochaines phases de l'infrastructure hydroélectrique d'Inga.

  • L’Association Internationale de Développement (IDA) de la Banque mondiale, créée en 1960, aide les pays les plus pauvres de la planète en leur accordant des dons et des prêts à intérêt très faible ou nul destinés à des projets et des programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 74 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs aux 1,3 milliards de personnes résidant dans les pays IDA. Depuis 1960, l’IDA a fourni 458 milliards de dollars à 114 pays. Le volume annuel de ses engagements a atteint environ 29 milliards de dollars en moyenne au cours des trois dernières années, environ 70% étant destinés à l’Afrique. Pour en savoir plus : IDA.worldbank.org. #IDAworks

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2022/081/AFE

Contacts
Washington
Flore de Preneuf
fdepreneuf@worldbank.org