DR Congo

L’évolution d’un cadre de suivi pour la réponse à la flambée d’Ebola dans les provinces du Kivu et de l’Ituri en 2018–2019

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

by Emanuele Bruni, Chiara Altare, Nabil Tabbal, Silimane Ngoma et Ibrahima Socé Fall

La flambée d’Ebola dans le Nord-Kivu et l’Ituri a été l’une des plus éprouvantes qu’ait connues la République démocratique du Congo (RDC). Deuxième plus grande flambée du virus jamais enregistrée, elle a touché des régions reculées ainsi que des centres urbains jouxtant les pays limitrophes, et s’est aggravée en raison d’un contexte hautement instable d’insécurité et de manque d’acceptation par les communautés. Le gouvernement et le ministère de la santé de la RDC ainsi que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont mené une réponse coordonnée par le biais de partenaires nationaux et internationaux, dans l’objectif de limiter la propagation de la maladie à virus Ebola et de traiter les cas existants. En s’appuyant sur l’expérience acquise durant les flambées de 2014 en Afrique de l’Ouest et de 2018 en RDC (province de l’Équateur), la réponse a été organisée et mise en œuvre via le système de gestion des événements+ et sous l’égide d’un plan stratégique de riposte (PSR)+ qui englobe les activités au sein et au-delà de la santé publique. Celles-ci ont été regroupées en sous-piliers tels que la surveillance (dont la recherche et le suivi des contacts), la prévention et le contrôle de l’infection (dont les enterrements sécurisés), la prise en charge des cas, la vaccination, l’appui opérationnel et logistique, les activités de soutien psychosocial, la mobilisation sociale, l’engagement communautaire et la communication sur les risques (dont des études anthropologiques), les capacités des laboratoires et de diagnostic, d’autres services de santé fondamentaux et la sécurité.

Read the full article here