DR Congo

L’UNICEF s’associe aux survivants d’Ebola pour aider à arrêter la propagation de l’épidémie mortelle en République Démocratique du Congo

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Infirmière au centre de santé de Mangina, Rachel a été infectée alors qu’elle assistait un accouchement compliqué © UNICEF RDC/Nybo

**KINSHASA/DAKAR/NEW-YORK/GENEVE

28 septembre 2018** – Les récents survivants de la maladie à virus Ebola et l’UNICEF se sont associés pour aider à prévenir la transmission de cette maladie mortelle dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Les survivants partagent leur vécu auprès des communautés touchées par la maladie lors des présentations publiques et par le biais de témoignages à la radio.

Quarante-trois personnes ont survécu au virus Ebola depuis le début de l’épidémie en août.

« Les survivants sont la preuve vivante qu’il est possible de vaincre la maladie à virus Ebola, surtout si elle est détectée et traitée rapidement », a déclaré le Dr Gianfranco Rotigliano, Représentant de l’UNICEF en RDC. « L es témoignages de ces survivants d’Ebola nous aident à réduire la peur au sein des communautés et à encourager les personnes présentant des symptômes ressemblant à Ebola à se rendre rapidement dans un centre de traitement Ebola, évitant ainsi le risque de transmission. »

La méconnaissance des populations des mesures de prévention et de traitement de la maladie augmente le risque de sa propagation, comme le montre le cas récemment confirmé d’Ebola dans la zone de santé de Tchomia. En réponse à ce nouveau cas, l’UNICEF a déployé une équipe pour soutenir la riposte mise en place par le Gouvernement de la RDC. L’organisation a maintenant des équipes d’intervention opérant à Mangina, Beni, Butembo et Tchomia.

Les témoignages de survivants à Mangina, la zone de santé la plus touchée par l’épidémie, ont déjà démontré leur efficacité. Grâce à la confiance accrue envers les centres de traitement Ebola, à la compréhension de l’importance du dépistage précoce et du suivi des cas suspects, à une meilleure connaissance des mesures de prévention, la région a connu une réduction significative du nombre de nouveaux cas confirmés d’Ebola.

L’UNICEF commence également à travailler avec les premiers survivants d’Ebola de Ndindi, un quartier de la ville de Beni, l’autre épicentre de l’épidémie.

« Donner aux survivants d’Ebola l’occasion de partager publiquement leurs expériences contribue à réduire la stigmatisation », a déclaré le Dr Rotigliano. « Cela donne aux survivants un rôle positif dans leurs communautés et les aide à se remettre de l’expérience d’avoir été infecté par le virus Ebola. »

L’UNICEF et ses partenaires continuent de fournir une aide psychosociale et matérielle aux survivants du virus Ebola, comme c’est le cas pour les familles et les enfants touchés par la maladie.

Photos et vidéos sont accessibles:
https://weshare.unicef.org/Package/2AMZIFVO6F29

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

– Yves Willemot, UNICEF DRC, +243 81 88 46 746, ywillemot@unicef.org
– Thierry Delvigne-Jean, UNICEF Dakar, +221 778192300, tdelvignejean@unicef.org
– Christopher Tidey, UNICEF New York, + 1 917 340 3017, ctidey@unicef.org
– Patsy Nakell, UNICEF Johannesburg, + 27 76 8722147, pnakell@unicef.org
– Christophe Boulierac, UNICEF Geneva, +41 79 963 92 44, cboulierac@unicef.org