Kinshasa : l’Unicef construit une borne fontaine à N’sele

Report
from Radio Okapi
Published on 22 Mar 2013 View Original

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’eau, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a implanté, vendredi 22 mars, une borne fontaine au quartier Bibwa dans la commune de N’sele à Kinshasa, grâce à son programme national école et village assainis lancé en 2007. La réalisation de cette œuvre estimée à 58 000 dollars américains permettra de fournir de l’eau potable à environ trente mille habitants de cette municipalité.

Les habitants de cette commune qui consommaient l’eau de source se sont réjouis de la concrétisation de ce projet de l’Unicef.

« Nous avons assez souffert ici par manque d’eau. Nous devrions aller plus loin à la rivière pour puiser de l’eau. Une eau qui n’était pas potable. Mais maintenant nous sommes sauvés, cette eau n’a aucune impureté », a déclaré Thérèse Ntumba Katalay, une habitante de Bibwa.

L’Unicef reconnaît qu’une borne fontaine est insuffisante pour trente mille habitants mais précise que son programme école et village assainis vise à accroitre la couverture en matière d’approvisionnement en eau potable, promouvoir l’hygiène et l’assainissement, pour lutter contre les maladies hydriques notamment le cholera.

Selon les données de l’Unicef, trente-quatre millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable en RDC.

De l’eau potable pour 19 000 ménages à Ibanda

Dix-neuf mille ménages du quartier Nguba dans la commune d’Ibanda (Sud-Kivu) seront à nouveau desservis en eau de la Régie de distribution d’eau en RDC (Regideso) à partir du lundi 25 mars prochain, ont annoncé des responsables de cette entreprise lors de la visite du centre de captage de Nguba, à l’occasion de la journée mondiale de l’eau. L’eau n’a plus coulé dans ce quartier depuis trois ans.

« L’eau va couler dans vos robinets dès lundi prochain », ont-ils assuré, promettant de travailler avec « leurs partenaires » à partir du lac Kivu.

« Les travaux sont terminés. Demain samedi nous allons tester nos équipements et si tout va bien lundi prochain nous allons commencer », a ajouté le chef de division technique à la Regideso au Sud-Kivu, Damien Mudekereza.

Le secrétaire exécutif du comité provincial d’action de l’eau et de l’assainissement, Jean Nalundja, a demandé à la population de ne pas douter de cette promesse de la Regideso.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi