Katanga : plus de 200 Congolais expulsés d’Angola en difficulté à Dilolo

Report
from Radio Okapi
Published on 21 May 2014 View Original

Plus de 200 Congolais expulsés d’Angola vivent dans des conditions difficiles à Dilolo (600 km de Lubumbashi). Certains d’entre eux ont été accueillis par des familles locales tandis que d’autres passent la nuit dehors à Dilolo- gare. Ces expulsés affirment que vivre dans ces conditions est un “véritable cauchemar”.

«Nous n’avons aucun abri, nous n’avons rien, nous nous débrouillons pour manger. Il y a plusieurs cas. Là où nous avons trouvé refuge, il y a ceux qui ont tout perdu, ils n’ont vraiment plus rien. C’est très difficile. Nos habits, nos biens, nos meubles, nos maisons, bref, tout est resté en Angola», confie l’un d’eux.

Certains expulsés affirment avoir subi, au moment de leur renvoi, de sévices corporels. A l’heure actuelle, plusieurs d’entre eux ne sont pas en mesure de se payer un voyage jusque dans leurs milieux d’origine. Le responsable de l’ONG Ligue nationale paysanne des droits de l’homme (Linapedho) plaide pour la prise en charge de ces expulsés livrés à eux-mêmes.

De leur côté, les autorités de Dilolo disent ne pas avoir assez de moyens pour assurer leur prise en charge. Mais elles indiquent avoir déjà pris contact avec certaines ONG pour les encadrer.

Quatre mille cinq-cents quatre vingt six Congolais expulsés d’Angola étaient enregistrés au poste frontalier de Yema, en territoire de Moanda (Bas-Congo) depuis le début de l’année 2014, selon des sources sécuritaires dans cette province. D’après un rapport des services de sécurité du Bas-Congo, ils étaient 1 110 au mois d’avril, 783 en mars, 1 106 en février et 1 587 en janvier. Le nombre d’expulsions record avait été atteint en mai 2013 lorsque 52 231 Congolais avaient été expulsés en trois semaines de l’Angola, via le poste frontalier de Kamonia, dans le Kasaï-Occidental.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi