Katanga: les Maï-Maï enlèvent un chef de localité à Pweto et blessent un autre à Mitwaba

Report
from Radio Okapi
Published on 27 Feb 2013 View Original

Les miliciens Maï-Maï ont kidnappé, samedi 23 février, un chef de localité dans le territoire de Pweto et blessé un autre dans celui de Mitwaba (Katanga). Selon le député élu de Pweto, Mwelwa Sambi wa Kasongo, ces assaillants ont également pillé et incendié les boutiques et magasins des commerçants dans ces deux territoires.

Ce député estime qu’il faut soit recourir à la force pour réprimer ces miliciens ou organiser une concertation avec les chefs de ces milices pour connaître leurs revendications.

Il y a une semaine, l’ONG Service chrétien d’animation rurale du Katanga (SCARK) avait appelé le gouvernement à rétablir la sécurité dans les territoires du Nord de la province du Katanga en proie à l’activisme des groupes Maï-Maï depuis plusieurs mois.

Le coordonnateur de cette organisation, Gilbert Kayumba Mutonkole, craignait déjà que la persistance du climat d’insécurité provoque une crise alimentaire dans la région.

Il avait indiqué que les agriculteurs de Manono, Mitwaba, Pweto, Malemba Nkulu, Kasenga et Bukama ne cultivent plus, craignant les attaques des miliciens.

«Ce que la population a cultivé au cours de la saison A, de septembre à décembre, est abandonné [dans les champs]. Pour la saison B qui commence en janvier et qui est la meilleure période surtout pour cultiver les légumineuses, les populations sont absentes du milieu», avait expliqué Gilbert Kayumba.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi