DR Congo

Katanga : la société civile dénonce l’insécurité dans la province

Source
Published
Origin
View original

La société civile du Katanga a recommandé, ce jeudi 2 février, aux autorités politico-administratives et aux services de sécurité ainsi qu’à la Monusco de tout faire pour sécuriser la population et de mettre hors d’état de nuire Kyungu Gédéon et toute sa milice.

«Nous recommandons au gouvernement de mettre à la disposition des FARDC et de la PNC des moyens nécessaires pour traquer les malfaiteurs aussi de diligenter une enquête sur les auteurs des exactions commises sur la population», a recommandé le secrétaire exécutif du cadre de concertation de la société civile du Katanga, Baudouin Kwambi.

Il a invité la Monusco à utiliser tous les moyens pour s’acquitter de son mandat en vue d’assurer la sécurité des civils se trouvant sous menace imminente et à appuyer le gouvernement de la RDC dans ses efforts de stabilisation et de consolidation de la paix.

Cette société civile fait notamment allusion aux cas de vol à main armée, viol, braquage causés par des coupeurs de route mais aussi par la présence d’éléments Maï-Maï de Kyungu Gédeon qui poussent, chaque fois, les habitants de Mitwaba à se déplacer massivement.

«Il y a des tracasseries administratives, des assassinats du côté du quartier Congo, des arrestations arbitraires et des vols à mains armées au niveau du quartier industriel», a affirmé Boudouin Kwambi.

En dehors de la ville de Lubumbashi, le secrétaire exécutif du cadre de concertation de la société civile du Katanga a également noté le problème d’érection des barrières inopportunes par des personnes armées.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi