Kasaï-Oriental : une maladie proche du paludisme tue 144 personnes dans deux zones de santé

Report
from Radio Okapi
Published on 26 Feb 2013 View Original

Une maladie dont les symptômes ressemblent à ceux du paludisme frappe les zones de santé de Lokavu Kavu et Okoka au Kasaï-Oriental. Depuis le début de l’année, 144 personnes en sont mortes et 2 300 personnes en ont souffert. A l’issue d’une réunion de crise tenue le week-end, le ministre provincial de la santé a décidé d’envoyer lundi 25 février une équipe de médecins biologistes de Mbuji-Mayi à Omendjadi où se situent les deux zones de santé concernées. Cette équipe devra déterminer s’il s’agit réellement du paludisme et renforcer la prise en charge des malades.

La coordination provinciale du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) s’étonne du nombre élevé des malades. En effet, pendant les sept premières semaines de l’année, la maladie a frappé plus de 40% de la population des aires de santé de Lokavu Kavu et Okoka. Ces aires de santé comptent près de sept mille habitants.

Les services sanitaires de la province n’arrivent pas encore à expliquer la montée brusque de cette maladie. Mais les équipes techniques médicales locales suspectent le paludisme au regard des manifestations cliniques de la maladie : fièvre, convulsions et nausée.

L’équipe de médecins biologistes de Mbuji-Mayi qui se rend dans la zone de santé d’Omendjadi sur demande du ministre provincial de la Santé pourra déterminer la nature et l’origine de cette maladie. Elle est aussi chargée de renforcer la prise en charge médicale des malades grâce au don des partenaires qu’elle apporte. Ce don est constitué de médicaments et de matériel médical.

Jusqu’à la cinquième semaine de l’année 2013, le paludisme a touché soixante-dix mille personnes dans la province du Kasaï Oriental. Cent soixante six d’entre elles sont décédées.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi