Kasaï-Occidental: le paludisme tue 67 personnes à Kakenge en 2 mois

Report
from Radio Okapi
Published on 11 Mar 2013 View Original

Le paludisme a fait 67 décès sur près de 3 700 cas enregistrés dans la zone de santé de Kakenge au Kasaï-Occidental depuis le début de cette année, a indiqué, lundi 11 mars, le médecin inspecteur provincial. La tranche d’âge la plus vulnérable est celle des enfants âgés de moins de cinq ans. Dr Edmond Mulamba indique que les aires de santé de Tete Kalamba et de Bakwa Nkenge et la cité de Kakenge sont particulièrement touchées par la malaria.

Selon Dr Edmond Mulamba, les moustiques anophèles qui transmettent le paludisme se développent dans les eaux stagnantes de cette contrée. Il a aussi évoqué le manque d’assainissement de milieux. De hautes herbes qui poussent autour des habitations constituent un gite des moustiques, a-t-il expliqué.

D’autres habitants de la région font un mauvais usage de la moustiquaire imprégnée d’insecticide préférant l’utiliser pour la pêche ou protéger leur volaille contre les éperviers.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi