Kananga : des associations féminines dénoncent deux viols collectifs

Report
from Radio Okapi
Published on 17 Mar 2013 View Original

Des hommes munis d’armes blanches ont commis deux viols collectifs sur deux filles et ont violenté leurs mères le samedi 16 mars dans la nuit à Kananga au Kasaï-Occidental. Les malfaiteurs ont aussi cambriolé les maisons des victimes au quartier Kamayi dans la commune de Kananga. Les associations féminines condamnent ces actes. Elles appellent les autorités à arrêter ces malfrats.

Plus de dix hommes se sont introduits simultanément dans deux maisons d’une parcelle résidentielle du quartier Kananga, après avoir ficelé les portes des maisons des parcelles voisines.

Dans la première maison, ils ont violé deux filles âgées de 17 et 18 ans. Et dans l’autre, ils ont violenté la mère de ces filles et son amie parce qu’elles n’avaient pas d’argent. Les malfaiteurs ont emporté les biens de deux maisons.

Les victimes ont reçu des soins médicaux grâce aux contributions des personnes de bonne volonté.

Les associations féminines soupçonnent un acte prémédité. La coordinatrice nationale de l’ONG Action Femme de Valeur, Fifi Kandolo s’est dit très préoccupée par ces viols collectifs :

« Nous sommes écœurée. Nous avons droit à la sécurité. Nous demandons que la femme ouest kasaïenne et ses enfants soient sécurisés. Nous disons non à l’impunité des auteurs des violences sexuelles » s’est indignée Fifi Kandolo.

Les associations disent attendre que le gouvernement punisse les auteurs de ces viols.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi