DR Congo

Journée mondiale paludisme 2015 | les autorités du Nord-Kivu (est de la RDC) saluent l’accompagnement renouvelé de l’OMS dans la lutte contre le paludisme

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

GOMA, le 25 avril 2015. Le Ministre provincial de la Santé du Nord Kivu, M. KAHINDO MUTHETHE MUNDENGA, a officiellement lancé les activités commémoratives de la Journée mondiale de la lutte contre le paludisme, édition 2015, en présence de M. Henri MOUDZEO, Chef du Bureau provincial de l’OMS au Nord Kivu. Il a dans le même temps appelé les parents, toute la population du Nord Kivu et tous professionnels de la santé à accélérer « l’utilisation effective de la moustiquaire imprégnée d’insecticide à longue durée d’action en vue de se protéger contre la propagation du paludisme » dans sa province.

M. KAHINDO MUNDENGA a particulièrement salué « l’accompagnement renouvelé et la collaboration étroite avec l’OMS » grâce notamment aux directives thérapeutiques actualisées mises à disposition à l’endroit des professionnels de la santé, avec des recommandations pertinentes et claires qui permettent aujourd’hui un traitement préventif des nourrissons, des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes.

De son côté, M. Henri MOUDZEO, Chef du Bureau provincial de l’OMS au Nord Kivu, a au nom du Dr Deo NSHIMIRIMANA, Représentant ad intérim de l’OMS en RDC, félicité les autorités de la Province du Nord Kivu, pour le travail de qualité réalisé en faveur de la « lutte contre le paludisme grâce au partenariat exemplaire développé jusqu’au niveau communautaire ».

Délivrant le message de la Directrice de l’OMS pour l’Afrique, le Dr Matshidiso Rebecca MOETI, sous le thème de l’édition 2015, à savoir : «Investir dans l’avenir, Vaincre le paludisme », le Chef du Bureau provincial de l’OMS pour le Nord Kivu a renouvelé l’engagement de l’OMS et de tous les autres partenaires de « continuer à œuvrer aux côtés des autorités provinciales de cette province de l’Est de la RDC, en vue d’une intensification de l’appui à la lutte contre ce fléau ».

Il a par la même occasion rappelé que les chiffres de l’EDS 2013-2014, sur le plan national, constituaient une preuve indéniable concernant les bonnes pratiques et les résultats enregistrés par le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP). Selon ces résultats, le taux de prévalence parasitaire en RDC est passé de 31% en 2007 à 23% en 2013, tandis que la couverture des interventions essentielles avait sensiblement augmenté.

Des stands d’exposition des médicaments essentiels antipaludiques ont été érigés sur le lieu de la cérémonie, permettant aux autorités provinciales, aux partenaires et aux participants de se faire une idée de la production locale des médicaments contre le paludisme en RDC.

Il est essentiel de noter que plusieurs présentations magistrales, suivies d’un débat, ont été faites au cours de la journée, selon l’agenda établi par Division Provinciale de la Santé du Nord-Kivu. Il s’agit entre autres de : « Paludisme & Anémie », « Effets secondaires des médicaments antipaludiques » et « Résultats des investigations des épidémies des zones de santé de Rutshuru et Mweso ».

Les deux dernières présentations ont concerné « l’utilisation des Tests de diagnostic rapides dans les structures de la ville de Goma » après le briefing organisé le 10 avril 2015, ainsi que « les interventions des partenaires dans la lutte contre le paludisme dans la Province du Nord-Kivu ».

Eugene Kabambi | Communications Officer | World Health Organization | Country Office in the Democratic Republic of the Congo | Kinshasa | Direct: +243 81 715 1697 | Office : +47 241 39 027 | Email: kabambie@who.int