DR Congo

Journée de la femme : Vers la réinsertion sociale des détenues de la Prison Centrale de Makala

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le 08 mars, date de la célébration de la Journée Internationale de la femme a coïncidé avec la clôture de la formation en coupe et couture de la première promotion des femmes détenues de la Prison Centrale de Makala.

Au total 19 lauréates ont reçu leurs brevets après trois mois de formation. « Il y a une vie derrière les portes et les barreaux de la prison centrale de Makala. Une animation quotidienne caractérise cette fourmilière où sont reclus des milliers des Congolais privés de liberté. Mais il y a encore une autre vie après la prison » a souligné le Directeur de ce centre pénitentiaire Thadée Kisimba.

Selon lui la prison est un lieu de rééducation pour éviter la récidive. Grande a été sa joie, ce 8 mars, de clôturer cette formation de la première promotion des détenues formées à la coupe et couture pendant trois mois.

La cérémonie de remise des brevets s’est déroulée dans une ambiance festive. Dans la cour derrière le bâtiment administratif, l’orchestre de la Prison Centrale de Makala, Dura Lex, puisqu’il en existe bien un, a joué la musique dont le contenu est fort éducatif à l’endroit des pensionnaires. Il a animé un défilé de mode où les néo couturières ont défilé avec les tenues qu’elles avaient confectionnées. Elles sont à même de coudre les habits pour les femmes, les hommes et les enfants, a reconnu la formatrice.

Cette formation en coupe-couture a permis aux bénéficiaires non seulement de s’occuper pendant leur séjour en prison mais aussi d’acquérir une formation qualifiante qui leur permettra, une fois libérée, de se réinsérer plus facilement dans la vie sociale et professionnelle.

En outre, « cet apprentissage leur permettra d’avoir une autonomie financière et ainsi éviter par la même occasion l’éventualité d’une récidive » a déclaré dit Oumar Diallo, du PNUD.

Ce projet de formation s’est concrétisé dans le cadre de la mise en œuvre du volet renforcement des capacités de l’administration pénitentiaire du programme pluriannuel d’appui à la justice du PNUD et de la MONUSCO en collaboration avec le Ministère de la Justice et des Droits Humains.

Le programme pluriannuel d’appui à la justice a fourni à la prison centrale de Makala des machines à coudre, tables et les accessoires nécessaires pour donner une possibilité de réinsertion sociale et économique aux détenues après avoir purgé leur peine. Marc Ngwanza