DR Congo

Joseph Kabila vainqueur de l'élection présidentielle en RD Congo

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Par Nina Yacoubian / MONUC

La Commission Electorale Indépendante a donné, le mercredi 15 novembre 2006, les résultats provisoires du second tour de l'élection présidentielle. Le président sortant Joseph Kabila a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés avec 58,05% contre 41,95% pour son concurrent Jean Pierre Bemba.

Selon la déclaration lue par le président de la CEI, Joseph Kabila a remporté 9.436.779 voix sur les 16.256.601 suffrages exprimés, tandis que son rival Jean-Pierre Bemba a obtenu 6.819.822 voix.

Joseph Kabila CEI a fait ses meilleirs scores dans les cinq provinces de l'est du pays: la Province Orientale, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, le Maniema et le Katanga.

Quant au candidat J.P. Bemba, il a obtenu 6.819.822 voix. Il arrive en tête dans six provinces de l'ouest du pays: Kinshasa, le Bas-Congo, le Bandundu, l'Equateur, le Kasaï Oriental et le Kasaï Occidental.

Les résultats ont été annoncés dans une atmosphère tendue à Kinshasa o=F9, le 14 novembre 2006, le bureau politique de l'Union pour la Nation, plateforme politique qui soutient Jean-Pierre Bemba, avait contesté l'impartialité de la CEI et dénoncé les résultats partiels fournis par celle-ci. Mais aucun incident majeur n'a pas été signalé jusqu'aujourd'hui.

En ce qui concerne le taux de participation à la présidentielle, la CEI a annoncé un taux de participation de 65,36% au deuxième tour contre 70,54 % au premier tour.

Selon la loi électorale, ces résultats provisoires sont envoyés à la Cour suprême de justice qui doit examiner les éventuels contestations. La Cour aura trois jours pour recevoir les contentieux et proclamera les résultats définitifs au plus tard le 30 novembre 2006.

Après avoir connu les résultats, le nouveau président a demandé aux congolais «de rester unis, de vivre dans la fraternité et la tolérance» et les a invités «au calme et à la discipline afin de montrer à la face du monde que la RDC est un Etat de droit engagé d'une manière irréversible dans la voie de la démocratisation des institutions».

Quant à J.P. Bemba, le directeur de son cabinet, Fidèle Babala, a indiqué que «Nous [les gens de son camp] avons voulu que ces élections soient démocratiques, nous allons garder cette position». «Au niveau de l'Assemblée nationale, nous avons des députés, nous allons jouer notre rôle d'opposants», a-t-il ajouté.

La MONUC dans un communiqué, a félicité les Congolais «d'avoir voté dans la paix et les invite à demeurer calmes, dans l'attente des résultats définitifs».