DR Congo

Ituri : la MONUSCO réhabilite le tronçon routier Komanda - Luna en Irumu

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

JEAN-TOBIE OKALA

« Nous accueillons très favorablement ce projet, parce-que l'état de la route à partir de Komanda jusqu'à Luna est très mauvais. (...) Ça va contribuer à la sécurité dans la zone. Cette route est très fréquentée par des taxis, de gros et petits véhicules avec des marchandises ; or les ADF circulent aux abords de cette route ».

Cette déclaration du président de la société civile de la Chefferie de Walese Vonkutu, Dieudonné Malanga, traduit l'enthousiasme de la population d'Irumu après que la MONUSCO a lancé, vendredi 8 octobre 2021, la réhabilitation du trajet entre Komanda et Luna, dans ce territoire de la province de l'Ituri.

Pour la société civile locale, cette action ravive l'espoir de voir la paix restaurée dans cette zone qui s'est vidée de ses habitants à cause de la persistance de l'insécurité.

« Cette réhabilitation va faciliter la circulation de la population, parce-que les FARDC vont se déplacer plus facilement pour mieux traquer ces rebelles », assure Dieudonné Malanga.

Des escortes plus rapides et plus fluides

Les travaux, exécutés conjointement par les casques bleus népalais de la MONUSCO et le génie militaire des Forces armées congolaises (FARDC), ont été lancés par le gouverneur de province, le général Johnny Luboya, qui n'a pas manqué d'exprimer son immense joie.

« C'est une grande joie pour moi, comme vous le savez, après avoir tellement insisté pour qu'on refasse ce tronçon. Et voilà qu'aujourd'hui, cela se matérialise », a-t-il affirmé.

« Ce tronçon, à cause de sa défectuosité, nous a causé beaucoup de problèmes. Ce tronçon a provoqué autant d'embuscades dans les bourbiers. Aujourd'hui, au nom de notre partenariat avec la MONUSCO, nous aurons la fluidité sur ce tronçon, nous n'aurons plus de véhicules embourbés et, en ce qui concerne l'escorte, nous prendrons moins de temps », s'est-il réjouit.

Pour le général Luboya, ce projet est le fruit de l'amitié qui lie les casques bleus de la MONUSCO aux militaires congolais.

« Nous sommes entre amis, car en temps de guerre, si vous pouvez avoir un contingent ou des contingents qui viennent chez vous pour protéger vos populations, c'est vraiment de grands amis. Je remercie beaucoup la MONUSCO », a-t-il déclaré.

Un projet prioritaire pour la MONUSCO

Pour la MONUSCO, qui vient en appui au gouvernement congolais dans la protection des civils, ce projet est prioritaire à cause de l'insécurité qui a causé des déplacements massifs des populations civils.

« L'importance de cette RN4 [route nationale numéro 4] n'est plus à démontrer, notamment l'axe Komanda-Luna pour le commerce, le transport des biens et marchandises pour les deux provinces (Nord-Kivu et Ituri) et pour Bunia », explique pour sa partTeohna Williams, Cheffe de Bureau adjointe de la MONUSCO à Bunia.

« Vu que beaucoup de voitures étaient tombées dans des embuscades des miliciens à cause de bourbiers et du mauvais état de cette route, c'était indispensable que ce tronçon soit praticable pour une meilleure sécurisation des populations et de leurs biens », ajoute-t-elle.

Pendant environ un mois, les travaux vont consister essentiellement à boucher les grands trous qui se sont formés sur cette route et qui rendent la circulation difficile.

Les présumés rebelles des ADF profitaient de l'état de délabrement de cette route pour tendre des embuscades aux véhicules.

Plus de 25 voitures et camions ont ainsi été incendiés par ce groupe armé ces dernières semaines.