DR Congo

Ituri: 5 morts lors des attaques des Maï-Maï à Mambasa

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Cinq personnes ont été tuées, d’autres enlevées, cinq femmes violées et plusieurs biens pillés lors des attaques perpétrées par un groupe de Maï-Maï Simba depuis dimanche dernier dans certaines localités en territoire de Mambasa (Province Orientale). Selon certains rescapés joints au téléphone mercredi 15 avril par Radio Okapi, ces miliciens s’attaquent aux civils en représailles aux opérations militaires qui ont été menées il y a deux semaines par les FARDC dans cette zone.

Selon un des rescapés, ces miliciens ont investi trois localités depuis dimanche dernier. A Sowuma, ils ont tué par balles quatre personnes et ont décapité un autre habitant.

Aux villages Elota et Mabutua, ces assaillants ont violé cinq femmes et ont procédé à un pillage systématique de biens de la population locale.

Selon certains rescapés, les assaillants étaient habillés en tenue militaire. Les habitants les ont confondus aux FARDC et n’ont pas eu le temps de fuir.

Un rescapé, qui a requis l’anonymat, a témoigné:

«D’abord, nous étions surpris, parce que ces miliciens sont venus habillés en tenue des FARDC. Croyant que c’était des soldats loyalistes, beaucoup de gens n’ont pas pris fuite. Ils étaient très brutaux ! Ils ont tué cinq personnes, dont quatre par balle et une autre par machette. Ils ont aussi violé cinq femmes. C’est après ce massacre qu’ils ont emporté les gens vers leur Etat-major à Elota.» La population déplore le fait que les FARDC ont dégarni cette zone où ils ont pourtant délogé les miliciens il y a deux semaines. Des sources locales affirment que ces miliciens ont installé leur quartier général à Pangoyi, qui avait été pourtant récupéré dernièrement par l’armée régulière.

De son côté, le commandant FARDC dans le territoire de Mambasa dit ne pas être au courant de ces attaques.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi