DR Congo

Ituri : 2 860 cas de viols enregistrés à l’hôpital Karibuni wa mama depuis 2010

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Plus de 2860 cas de viols ont été enregistrés depuis 2010 au centre médical «Karibuni wa mama» à Bunia dans le district de l’Ituri (Province Orientale). 60% des victimes sont des filles âgées de moins de 17 ans. Ces chiffres ont été publiés jeudi 2 avril par l’ONG féminine Sofepadi qui gère ce centre médical. L’ONG célèbre son 15e anniversaire.

Selon le rapport présenté par Sofepadi, les cas de viols augmentent chaque année dans le district de l’Ituri notamment à cause de l’insécurité qui prévaut au Sud d’Irumu et à Mambasa.

L’ONG regrette que l’insécurité anéantisse les efforts fournis pour la prise en charge psychologique et médicale ainsi que l’accompagnement juridique des victimes des violences sexuelles en Ituri.

« Nous sommes dans un cycle de conflits perpétuels. Même quand la situation se stabilise, elle rebondit après », explique Julienne Lusengue, présidente du conseil d’administration de Sofepadi. Cette ONG dénonce aussi l’impunité des auteurs présumés de viols en Ituri, évoquant notamment les difficultés des victimes d’accéder à la justice.

Sofepadi recommande notamment au ministère de la Justice d’assurer la gratuité des frais de justice pour encourager les victimes de violences sexuelles à dénoncer les auteurs de ces crimes.

« Notre justice congolaise rend la victime doublement victime parce qu’elle se doit justifier et doit payer sa participation au procès. Nous aimerions que le ministère de la Justice signe des arrêtés qui vont permettre à ce que les victimes accèdent gratuitement à la justice », souligne Zawadi Mambo, coordonnatrice de cette ONG.

La société civile d’Irumu a répertorié plus de 70 cas de viols depuis février au Sud d’Irumu. Des viols attribués aux miliciens de la FRPI.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi