DR Congo

Inongo: des institutrices à l’œuvre pour améliorer les conditions d’étude des élèves de l’Ecole maternelle Elikya

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Inongo, le 16 avril 2015 (caritasdev.cd) : Après la construction de trois nouveaux bâtiments, les travaux continuent toujours à l’école maternelle Elikya de Bokoro, dans le Diocèse d’Inongo, en Province du Bandundu.

En fait, le pavement en terre avait des conséquences néfastes sur la santé des enfants. Les salles de classe étaient humides et faisaient monter une forte poussière quand il fallait balayer. Cela provoquait des maladies chez beaucoup d'élèves, tant et si bien que les enfants aiment jouer assis.

Ce pavement naturel vient d’être remplacé par du ciment mélangé aux pierres, renseigne l’Evêché d’Inongo. Ce sont les institutrices de l’Ecole maternelle Elikya de Bokoro qui se sont organisées afin de constituer la main-d’œuvre pour l’aménagement de ce nouveau pavement. Celui-ci est constitué du ciment et des pierres afin d’améliorer les conditions respectant la dignité humaine des élèves.

Les élèves de l'école maternelle Elikya de Bokoro dans leur salle de classe avec un nouveau paveent Pour rappel, malgré le vaste programme du Gouvernement congolais de reconstruire sur fonds propres 1.000 écoles, dans un premier temps (500 le sont déjà), des centaines des milliers d’élèves continuent à étudier dans des conditions peu confortables. D’où l’importance de l’appui de certains partenaires qui associent leurs efforts à ceux de l’Etat de la RD Congo. C’est le cas des hommes de bonne volonté en Italie qui ont financé la construction de l’Ecole maternelle Elikya de Bokoro.

Benitha Tandundu