DR Congo

IFRC Rapport d’Evaluation | Eruption du volcan Nyiragongo - RDC/Nord Kivu/Goma

Format
Assessment
Source
Posted
Originally published

Attachments

APERÇU GENERAL

Le 22 mai 2021, le volcan Nyiragongo est entré en éruption à 10km au nord la ville de Goma, au Nord-Kivu, dans l'est de la RDC. Près de 30,000 personnes ont été évacuées pendant la nuit du 22 au 23 mai vers Sake, situé à 27km à l’ouest Goma, et vers le Rwanda. Selon la Croix-Rouge de la RDC, les coulées de laves ont affecté les quartiers et villages de Mutowo, Bushara, Bunyuzu, Kabingo, Bugarura, Ngangi 1, Kasenyi, Kabaya, Buhene, Mujoga, Kagura, Kirotshe ; près de 2,400 bâtiments résidentiels ont été détruites ainsi que 32 morts ont été signalés.

Dans les jours suivants l’éruption, des tremblements de terre, par intermittence, se sont produits. Des séismes d'une magnitude atteignant 5,1 provenant du lac Kivu ont été enregistrés dans le district rwandais de Rubavu. Le jeudi 27 mai, le gouvernement a annoncé que les données sur la sismicité et la déformation du sol indiquaient la présence de magma sous la zone urbaine de Goma, et le risque de nouvelles éruptions était donc élevé. Plusieurs fissures dans les quartiers de Majengo, Mabanga Nord et Sud, Bujovu, Virunga, Murara, Mapendo, Mikeno Kayembe ont été signalées.

Les autorités ont émis alors un ordre d'évacuation de la partie orientale de Goma. Dix quartiers ont été évacué pour un total d’environ 400,000 personnes, vers Sake (Masisi), Minova (Kalehe) et Bukavu (Sud Kivu), ainsi qu’à Rutshuru-Kwanja, au nord de Goma. 25,000 personnes ont traversé la frontière à la ville de Gisenyi, Rwanda. À la suite de la diminution des secousses, et de l’annonce du gouvernement d’un retour progressif, au 11 juin, 364,000 personnes, soit 80% des évacuées, était déjà revenues à Goma selon l’OIM. Selon le Cluster Protection, 10 à 15 pour cent des PDIs seraient toujours présents dans la zone de santé (ZS) de Minova au 18 juin 1.