DR Congo

Goma : le ministre de la Recherche scientifique plaide pour des moyens additionnels en faveur de l’OVG

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le ministre Jean-Pierre Bakole estime « qu’il faut des moyens additionnels pour appuyer l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG)». Il l’a déclaré vendredi 26 août au cours d’une mission de travail à Goma. Le ministre s’est félicité de l’exécution du projet «Analyse et prévention des risques naturels en RDC », exécuté par UNOPS, en collaboration avec le ministère congolais de la recherche scientifique en faveur de l’Observatoire volcanologique de Goma, OVG, et des populations locales. Ce projet qui arrive à terme en novembre 2011 a coûté 2 millions 300 mille dollars. Il a été financé sur deux ans par l’Union Européenne et la coopération Suisse.

Jean-Pierre Bakole se félicite des objectifs déjà atteints:

« Le projet continue. Je ne peux pas vous dire que tout a été fait à 100% ou rien n’a été fait. Le projet de la gestion des risques nous a permis jusque aujourd’hui de ne pas déplorer des catastrophes en ces termes là. Donc, il faut féliciter quand même l’équipe de l’OVG et de l’UNOPS. Les moyens qui ont été mis à la disposition de l’OVG, ont permi de faire du bon travail et aujourd’hui chacun de nous peut être à l’aise ici à Goma. »

Le ministre Bakole affirme étudier la possibilité d’autres projets pour renforcer et appuyer l’OVG.

« Si l’OVG n’est pas appuyé, le gouvernement risque d’avoir de petits problèmes de surveillance volcanologique ici à Goma. Nous nous sommes entendus avec les partenaires pour trouver des moyens additionnels afin de continuer le projet », ajoute-t-il.

Le projet de l’UNOPS prendra fin en novembre 2011. Il a consisté, durant les deux ans, à renforcer les capacités scientifiques des chercheurs de l’OVG, à assurer le fonctionnement de cet observatoire et à sensibiliser les populations sur les risques volcanologiques.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi