DR Congo

Est de la RD Congo - Mise à jour sur Goma

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
GOMA, le 31 octobre 2008

- Bien que les déplacements à l'intérieur et à l'extérieur de Goma soient toujours limités à cause de la fragilité de la situation sécuritaire, le PAM (lors d'une mission conjointe avec l'UNICEF et l'UNHCR) a acheminé des biscuits BP5 à haute teneur énergétique vendredi, vers un centre médical à Kibati, à 15 km au nord de Goma. Il s'agit de secours vitaux pour les jeunes enfants qui sont immédiatement menacés par la malnutrition.

- Depuis quelques jours, Kibati est le centre des déplacements et plusieurs milliers de personnes y vivent désormais sans abri (les pluies ont été très abondantes ces derniers jours), sans eau propre ni autres produits de première nécessité. Une évaluation rapide sera achevée vendredi, de façon à ce que les secours alimentaires puissent être livrés le plus rapidement possible.

- Une fois l'évaluation terminée et si les conditions de sécurité le permettent, le PAM espère pouvoir commencer les distributions générales, en particulier pour les personnes déplacées à Kibati, au cours du week-end.

- Le PAM dispose de secours alimentaires suffisants à Goma pour une première réponse aux nouveaux déplacements. Un stock d'urgence est aussi disponible à Buavu, bien que tout le trafic sur le Lac Kivu ait été temporairement interrompu.

- Le PAM, en tant que centre logistique majeur, a prêté à l'UNHCR cinq Rubhalls (d'habitude des entrepôts temporaires) afin qu'ils soient utilisés comme des abris temporaires, à Kibati.

- Afin de se préparer à un exode de réfugiés du Nord-Kivu vers l'Ouganda, comme cela a eu lieu par le passé, le PAM-Ouganda prépositionne 500 tonnes de vivres dans les zones où un afflux de réfugiés est probable - une quantité de vivres suffisante pour nourrir 30 000 personnes pendant un mois ou 60 000 personnes pendant deux semaines. Le bureau du PAM dans la région a aussi été renforcé avec un membre du personnel supplémentaire et suffisamment d'espace a été dégagé dans les entrepôts.

- Le PAM Rwanda a aussi prépositionné assez de vivres pour 2000 personnes au centre de transit de Nkamira à Gisenyi, juste au-delà de la frontière avec Goma. Parmi ces vivres figurent des biscuits BP5 à haute teneur énergétique pour 1000 personnes. L'UNICEF, l'UNHCR et l'UNFPA ont aussi prépositionné des secours non alimentaires.

- Jeudi, le personnel du PAM et les personnes à leur charge ainsi que le personnel et les personnes à la charge d'autres agences onusiennes et ONG internationales, ont passé une seconde nuit consécutive dans une enceinte sécurisée à Goma.

- A Masisi et à Rutshuru, le PAM a été en mesure de livrer des rations pour 14 jours aux personnes nouvellement déplacées pendant la plus grande partie du mois d'octobre, avant que les affrontements ne s'intensifient au point que l'accès devienne impossible. De nombreuses personnes déplacées ont pu emporter une partie de ces rations avec eux lorsqu'elles ont pris la fuite.

- Le PAM distribue en ce moment des rations pour 14 jours, car elles sont plus facile à emporter dans le cas où les bénéficiaires seraient contraints de se déplacer à nouveau - une ration familiale pour 14 jours pèse 41,5 kg, beaucoup moins qu'une ration de 83 kilos. Dans le contexte de la flambée des prix en RDC, ces plus petites rations signifient aussi que les bénéficiaires seront moins à la merci des vols et autres actes de violences.

- Le PAM est confronté à de nouvelles demandes de secours alimentaires, alors même qu'il existe une rupture de stock majeure - seulement 4000 tonnes sur les 10 000 tonnes de vivres jugées nécessaires pour ce mois-ci dans les Kivus sont disponibles.

- Selon les estimations, il manquera au total plus de 27 000 tonnes de vivres, l'équivalent de 44 millions de dollars, pour les opérations du PAM en RDC de novembre 2008 à avril 2009. Ces pénuries ne sont pas le reflet de dossiers supplémentaires, puisque les combats ont repris à la fin du mois d'août 2008.