Equateur : signature du pacte de non agression entre ethnies à Kungu

Report
from Radio Okapi
Published on 18 Feb 2013 View Original

Les ethnies Lobala (Enyele), Boba (Monzaya), Bomboli, Bomboma et Monzombo, en territoire de Kungu, district du Sud-Ubangi (Equateur), ont signé, lundi 18 février à Gemena, un pacte de non-agression. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du plusieurs personnalités dont le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez et du représentant spécial-adjoint du secrétaire général de l’Onu en RDC.

Des sources locales indiquent que la signature de ce document a consacré la fin des conflits inter-ethniques qui opposaient, depuis des années, ces communautés du territoire de Kungu.

Par la signature de ce pacte, les représentants s’engagent à enterrer la hache de guerre et à mettre fin aux maux qui ont causé la mort, la désolation et l’exil des membres de leurs communautés vers les pays voisins.

Selon le porte-parole de ces communautés réconciliés, ce pacte consacre également l’ouverture du dialogue entre eux.

Des témoins affirment que les chefs coutumiers de ces ethnies qui ne se parlaient pas, depuis quatre ans, se sont embrassés et ils ont bu, mangé et fumé ensemble.

Le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez, a, pour sa part, appelé les communautés Lobala, Boba, Bomboli, Bomboma et Monzombo à bannir ce qui les divise.

Il les a ensuite exhortés à capitaliser plutôt ce qui les unit pour la pérennisation du climat de paix et de sérénité dans le territoire de Kungu.

Le ministre de l’Intérieur a, par ailleurs, annoncé la mise en place d’un comité local de suivi pour veiller au respect des accords signés entre ces ethnies.

On rappelle qu’en 2009 et 2010, les Boba et les Lobala s’étaient affrontés en armes blanches pour la gestion des étangs poissonneux dans cette région.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi