DR Congo

Epidémie de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) en République démocratique du Congo - Rapport de situation N° 283/2021 du 10/10/2021

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

1. Mise à jour de la situation épidémiologique

Ce 10/10/2021, 6 nouveaux cas confirmés de COVID-19 ont été rapportés dont 3 au KasaïOriental, 2 à Kinshasa et 1 à la Tshopo (Annexe 1).
De même, 2 nouveaux décès ont été enregistrés parmi les cas confirmés actifs.
Au terme de la semaine épidémiologique (SE) 40/2021, 71 nouveaux cas confirmés et 3 nouveaux décès ont été notifiés contre 133 cas confirmés – après harmonisation des données et 2 décès à la SE 39/2021 (Figure 1).
De toutes les provinces (n=26 ; 100%) ayant rapporté au moins un cas confirmé ou probable de COVID-19, et après harmonisation des données, les zones de santé (ZS) de Mangembo au Kongo-Central et Ngandajika à la Lomami ont enregistré leurs premiers cas confirmés au cours de la SE 40/2021, à l’opposé de la SE 39/2021 où 3 nouvelles ZS ont été touchées (Tableau I).
Ainsi, 57 268 cas confirmés et 2 cas probable ont été notifiés depuis le début de l’épidémie dont 1 089 décès, soit une létalité globale de 1,9% (Tableau I ; Figure 1).
Près de 87,3% (48 686/55 753) des cas étaient âgés entre 20 et 70 ans et 5,4% (3 037/55 753) des cas étaient âgés d’au moins 70 ans. L’âge médian était de 41 ans, avec des extrêmes allant de 7 jours à 110 ans (Figure 2).
De manière générale, les hommes étaient plus touchés que les femmes (35 872/56 661 ; 63,3%) avec un sexe ratio H/F de 1,7/1.
Notons que cette tendance était aussi observée parmi les décédés de la COVID-19 avec un sexe ratio H/F de 2/1.
Les prestataires de première ligne (PPL) infectés représentaient 22,9% (761/3 321) de l’effectif total et étaient répartis dans 19 provinces du pays. Parmi eux, 27 décès ont été rapportés, soit une létalité de 3,5%. La moyenne d’âge était de 44 ans avec des extrêmes allant de 18 à 88 ans. 575 1384 4986 8474 8314 5933 3591 1376 4027 492 1539 3910 4755 3704 2810 1976 827 2885 6000 4000 2000 0 2000 4000 6000 8000 10000 0-10 10-20 20-30 30-40 40-50 50-60 60-70 70-80 80-90 90-100 100-110 Nombre des cas Tranches d'âge Femmes Hommes Figure 2 : Répartition des cas confirmés et probable de COVID-19 en RDC par âge et par sexe, du 10 mars 2020 au 10 octobre 2021 (n= 55 753 ; données manquantes pour 1 517 cas)10000 20000 30000 40000 50000 60000 70000500 1000 1500 2000 2500 S11 S13 S15 S17 S19 S21 S23 S25 S27 S29 S31 S33 S35 S37 S39 S41 S43 S45 S47 S49 S51 S53 S02 S04 S06 S08 S10 S12 S14 S16 S18 S20 S22 S24 S26 S28 S30 S32 S34 S36 S38 S40 2020 2021 Cumul des cas Nombre de cas confirmés par semaine Semaine épidémiologique de notification Kinshasa Autres provinces Cumul Figure 4 : Evolution des cas confirmés et probables de COVID-19 à Kinshasa versus autres provinces, du 10 mars 2020 au 10 octobre 2021 (n= 57 250 ; données manquantes pour 20 cas)
Figure 3 : Répartition des COVID-19 en RDC par province du 10 mars 2020 au 10 octobre 2021 (n= 1 079 ; données manquantes pour 10 cas)
S’agissant de la symptomatologie de la maladie, l’information a été récoltée pour 10 524 cas (18,4%) ; 47,9% (n=5 042) d’entre eux étaient symptomatiques au moment du diagnostic. En outre, 24,5% (466/1 902) des cas présentaient au moins une comorbidité. Les symptômes majeurs étaient : la toux (1 784/2 530 ; 70,5%), la fièvre (1 801/2 581 ; 69,8%), l’essoufflement (1 108/2 293 ; 48,3%), le nez qui coule (990/2 227 ; 44,5%) et le mal de gorge (894/2 214 ; 40,4%).
Pour ce qui est des facteurs d’exposition, 37,8% (2 049/5 420) des cas auraient séjourné - endéans les 14 jours avant la maladie - dans une ou plusieurs autres villes affectées par la COVID-19, à l’intérieur ou en dehors de la RDC. En outre, 24,7% (1 147/4 645) des cas auraient visité une structure sanitaire ; 52,7% (2 407/4 569) des cas auraient été en contact étroit avec un sujet présentant les symptômes d’une infection respiratoire aigüe et 52,5% (3 267/6 221) des cas auraient été en contact étroit avec au moins un cas confirmé ou probable de COVID-19, dans les 14 jours précédant le début de la maladie.
Au terme de la SE 40/2021, notons une baisse du nombre des cas COVID-19 par rapport à la SE 39 à hauteur de 46,6% (133 vs 71). Pour la même période, le nombre des provinces actives est passé de 12 à 10, soit une diminution de 16,7% et 26,1% de réduction pour les ZS actives (46 vs 34). Bien que la tendance générale de la courbe soit descendante, signalons par ailleurs une augmentation de 350% pour la province du Lualaba (2 vs 9) (Tableau II ; Figures 1, 4 & 5).
La figure 3 présente la répartition des décès par province où le Nord-Kivu est placé en tête de la liste 31,9% (344/1 079) des décès, suivi de Kinshasa (343/1 079 ; 31,8%) et du Sud-Kivu (171/1 079 ; 15,8%). D’autre part, ces décès étaient répartis dans 20 provinces parmi les 26 touchées par l’épidémie. L’âge variait entre 1 et 102 ans, avec une médiane de 62 ans.
Au cours des 14 derniers jours, 204 cas confirmés de COVID-19 ont été enregistrés dans 64 ZS réparti dans 13 provinces affectées du pays (Tableau I & Figures 1 & 5). Les provinces ayant notifié la majorité de ces cas sont le Kinshasa (27,9%), la Tshopo (14,2%), le Nord-Kivu (13,2%), le Haut-Katanga (11,3%) et le Kasaï-Oriental (9,3%). Par contre, en termes des ZS hot spots, il s’agit de :
Kokolo (n=27), Makiso-Kisangani (n=18), Lubumbashi (n=12), Goma (n=11), Kwilu-Ngongo (n=7) et Gombe (n=7).
Depuis le début de l’épidémie en RDC, 262 ZS (50,5%) ont notifié au moins un cas confirmé ou probable de COVID-19, réparties dans les 26 provinces du pays (Tableau I). Kinshasa reste l’épicentre de l’épidémie, avec 59,5% (34 082/57 270) des cas engrangés sur l’étendue du territoire national, le Nord-Kivu est placé à la seconde place avec 10,8% (6 212/57 270) des cas et le Haut-Katanga revient à la troisième place avec 7,5% (4 272/57 270) des cas rapportés (Tableau I ; Figure 6).