DR Congo

Epidémie de choléra en RDC - Rapport de situation No.1 (en date du 26 octobre 2018)

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA RD Congo en collaboration avec le Cluster Santé et le Cluster Eau, Hygiène et Assainissement (EHA), ainsi que les partenaires clés de mise en œuvre de la réponse. Il couvre la période entres les semaines épidémiologiques 1 et 41, soit du 1er janvier au 22 octobre 2018. Le prochain rapport sera publié vers le 12 novembre.

Faits saillants

  • Les besoins identifiés entre juillet et septembre 2018 dans deux notes de plaidoyer sur la situation du choléra restent d’actualité jusqu’à ce jour. Ces besoins se concentrent dans les provinces du Kasaï Oriental, de la Lomami, du Sankuru, et du Sud-Kivu. Cependant, le financement total requis nécessite d’être réévalué dès que possible.

  • Durant la semaine 41 (du 16 au 22 octobre 2018), une flambée de cas a également été signalée au Tanganyika. Dans l’ensemble, 82 pour cent des cas, soit un total de 539, ont été notifiés par les cinq provinces précitées (Kasaï Oriental, Tanganyika, Sud-Kivu, Lomami et Kongo Central) parmi les 13 provinces qui ont continué à rapporter des cas.

  • Même si on observe une nette amélioration de la situation depuis la mi-septembre 2018 (semaine 37), la situation à Kinshasa mérite un suivi particulier en ce début de saison des pluies et aussi du fait de la présence de l’épidémie dans le quartier périphérique de Limete et dans la province voisine du Kongo Central.

Aperçu de la situation

La situation des épidémies de choléra en RDC reste très préoccupante. De janvier à mi-octobre 2018, 23 166 cas suspects dont 798 décès ont été notifiés avec une létalité de 3,4 pour cent. L’ampleur de la situation générale de choléra est liée à l’atteinte de l’espace du Kasaï au début du mois d’octobre 2017 (province de la Lomami) alors que cette partie du pays n’avait pas connu l’épidémie de choléra depuis plus de 15 ans. Contrairement aux situations antérieures où la majorité des cas était rapportée dans les régions endémiques de l’est du pays, c’est la quasi-totalité de la RDC (24 provinces sur 26) qui a été touchée avec l’atteinte des provinces de la région du Kasaï, alors que l’évolution générale tendait à la baisse. Avant l’épidémie dans cette région, la moyenne du nombre de cas notifiés par le pays était de 835 par semaine. Lorsqu’à partir du mois d’octobre 2017, la région du Kasaï a été affectée, la moyenne est passée à plus de 1 900 cas par semaine. De même, au 23 septembre 2018 (semaine 38), les provinces du Kasaï ont notifié 36 pour cent des cas et 64 pour cent de décès, avec un taux de létalité de six pour cent.

La létalité générale est relativement élevée en 2018, comparativement à 2017. La situation épidémiologique rapportée au 7 octobre 2018 (semaine 40) renseigne, en effet, un taux de létalité de 2,9 pour cent contre 1,7 pour cent à la même période en 2017. Ceci peut traduire la réponse tardive à une flambée de cas et/ou la faible qualité de soins par manque de ressources, dont les prestataires formés. Elle peut également s’expliquer, en partie, par l’apparition de cas dans de nouvelles zones où le système de santé n’avait pas d’expérience dans la réponse choléra ; d’où les insuffisances dans la prise en charge.

Depuis les 5 dernières semaines épidémiologiques, on observe une tendance à la baisse du nombre de cas dans la région des Kasaïs. Cette situation s’explique par la concentration des efforts de lutte dans cette zone. On observe, par contre, une tendance à la hausse dans les zones endémiques du Tanganyika et du Sud Kivu mais aussi dans la Lomami et le Kongo Central.

Globalement, la situation actuelle démontre que l’épidémie de choléra de 2017 ne s’est jamais tassée. Au cours de l’année 2017, la RDC a notifié plus du double de la moyenne annuelle des cas (20 000 cas) de ces cinq dernières années, et la moitié des Zones de Santé (230 sur 516) ont été touchées. Au total 1 145 décès pour 54 588 cas ont été notifiés, soit une létalité de 2,1 pour cent.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.