Entrée des Maï-Maï à Lubumbashi, réfugiés centrafricains en Equateur : Lambert Mende s’explique

Report
from Radio Okapi
Published on 26 Mar 2013 View Original

Écouter

Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, est l’invité de Radio Okapi ce mardi 26 mars. Il commente l’entrée des Maï-Maï dans la ville de Lubumbashi le week-end dernier et l’arrivée des réfugiés centrafricains à Zongo en Equateur. Si le ministre refuse de parler d’une promenade de ces miliciens dans la ville [ils ont traversé quatre communes de la ville], il admet tout de même qu’il y a « des reproches à faire ».

« Mais on ne peut pas préjuger pour l’instant des responsabilités des uns et des autres. C’est pourquoi le gouvernement a diligenté une enquête. Nous verrons qui a été responsable de quoi », explique-t-il, ajoutant :

« Ces gens ne sont pas venus de nulle part, leurs armes ne leur ont pas été accordées miraculeusement. Quelqu’un a dû penser les doter en armes ».

Interrogé au sujet des Centrafricains qui ont trouvé refuge en Equateur après la chute de Bangui entre les mains de la coalition rebelle de la Seleka, Lambert Mende affirme que le président centrafricain François Bozize ne fait pas partie du groupe.

« Nous n’avons même pas reçu une demande du président François Bozize », assure le ministre, reconnaissant cependant que la famille du président déchu s’est réfugiée sur le sol congolais.

Lambert Mende est interrogé par Jeef Ngoy.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi