Ebola dans la Province de l’Equateur : la situation au 16 mai 2018

Report
from UN Children's Fund
Published on 16 May 2018 View Original

Découvrez les dernières informations sur la crise d’Ebola dans la Province de l’Equateur et la réponse du gouvernement, de l’UNICEF et de leurs partenaires pour contrôler l’épidémie.

Faits saillants

Un des trois cas suspects dans la zone de santé de Wangata à Mbandaka, la capitale de la Province de l’Équateur, avec une population de plus de 1 million d’habitants, a été confirmé par PCR.

Depuis le 3 mai 2018, 44 cas suspects de fièvre hémorragique virale ont été signalés, dont 23 décès (cas probables) dans trois des quatre zones de santé étudiées dans la Province de l’Équateur (Bikoro, Iboko, Wangata et Ntondo).

Une mission de terrain de haut niveau conduite par le Ministre de la Santé avec les représentants de l’OMS et de l’UNICEF s’est rendue à Mbandaka et Bikoro le samedi 12 mai pour évaluer le niveau de réponse sur le terrain. Une mission de suivi du Directeur général de l’OMS a suivi dimanche 13 mai.

Le 13 mai 2018, le Ministère de la Santé a signé un accord sur l’utilisation du vaccin contre Ebola et a approuvé l’importation de vaccins. L’UNICEF participe à la planification et à la communication relative à la vaccination.

La réponse initiale de l’UNICEF, chiffrée à 3,96 millions USD, a été utilisée pour informer la mobilisation des ressources, mais le plan fait l’objet d’un examen basé sur le cas confirmé à Mbandaka et devrait être considérablement étendu.

Chiffres clés

  • 44 cas suspects rapportés
  • 3 cas confirmés par RT-PCR (Ministère de la Santé, 16 mai 2018)
  • 23 décès ont été enregistrés avec un lien épidémiologique (Ministère de la Santé, 16 mai 2018)
  • 527 contacts identifiés et sous surveillance (Ministère de la Santé, 16 mai 2018)

>> Rapport complet