DR Congo

DR Congo: Rapport de situation, 7 sept. 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • En RDC, le combat contre les violences basées sur le genre continue

  • La crise du Nyiragongo, trois mois après

CHIFFRES CLÉS

  • 19,6 millions de PIN

  • 9,6 millions de personnes ciblées

  • 5,26 millions de personnes déplacées internes

  • 4,1 millions personnes atteintes par l'aide en 2021

ANALYSE

En RDC, le combat contre les violences basées sur le genre continue

7 millions !! Cette année, la communauté humanitaire en République démocratique du Congo (RDC) estime que sept millions de personnes sont à risque de subir une forme ou une autre de violence basée sur le genre (VBG). Depuis près de trois décennies, cette réalité est attachée à l’image du pays, un fléau qui continue à être décrié. En dépit de la mobilisation des autorités congolaises, de la société civile et des partenaires internationaux, la situation demeure inquiétante malgré de nombreuses avancées.

Plusieurs contraintes rendent la prévention et la réponse difficile

La violence sexuelle constitue l’une des formes de VBG qui, régulièrement, place le pays « à la Une » des médias. Dans un rapport publié en juillet 2021, Médecins Sans Frontières (MSF) mettait en exergue l’ampleur du fléau. « Personnel médical pas ou peu formé, indisponibilité de médicaments et traitements, soutien socio-économique et juridique aux survivants largement insuffisant... » De nombreux survivants se retrouvent ainsi pris dans l’étau d’une « double peine », selon MSF : d’abord la violence vécue et ensuite l’impact économique et social de cette violence sur leurs vies.

La détérioration de la situation sécuritaire dans plusieurs régions de la RDC, les relations de pouvoir inégales entre hommes et femmes ainsi que le faible statut des femmes au sein de la société congolaise sont sources de violences physiques et psychologiques, particulièrement contre les femmes et les filles.
Depuis 2020, les restrictions mises en place pour prévenir la propagation de la pandémie de Covid-19 ont même exacerbé cette situation.

En RDC, les spécialistes VBG ont constaté que le nombre d’incidents rapportés en 2020 a augmenté passant de 42 920 cas en 2019 à 70 142 en 2020, une hausse de 63%. Ces chiffres doivent cependant être considérés comme indicatifs plutôt que statistiquement représentatifs car ils n’incluent que que les personnes ayant pu se déclarer.

Si l’accès aux soins demeure un défi de façon générale, il demeure encore plus grand pour les survivants : difficile accès aux structures de santé, manque de moyens financiers pouvant couvrir les soins, méconnaissance des services disponibles. Sur les 62 517 cas des VBG déclarés au pays au premier semestre de 2021, 61,8% ont bénéficié d’une prise en charge médicale, 36,6 % d’un soutien psychosocial, 28,5% d’un soutien socio-économique, et seulement 5,3% d’un accompagnement juridique, selon les spécialistes du sous-cluster VBG.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.