DR Congo

Déclaration du Commissaire Michel au sujet de la prolongation de la transition en RDC

Source
Posted
Originally published
IP/05/758

Bruxelles, le 19 juin 2005 - Suite à la décision de prolongation de la transition adoptée par le Parlement de la République Démocratique du Congo (RDC), le Commissaire au Développement et à l'Aide humanitaire, Louis Michel, a tenu à réitérer le soutien sans faille de la Commission européenne à ce processus. Selon le Commissaire Michel, la prolongation de six mois, renouvelable qu'une seule fois, permettra de mettre en place les conditions techniques pour un bon déroulement du processus démocratique.

A la demande de la Commission Electorale Indépendante (CEI), les deux chambres du Parlement congolais ont décidé vendredi soir la prolongation pour six mois, à dater du 1er juillet, de la période de transition, en précisant que cette prolongation n'était renouvelable qu'une seule fois.

Pour le Commissaire Michel, « cette décision, qui est assortie d'un calendrier réaliste proposé par la CEI, est sage et parfaitement conforme aux accords issus du Dialogue inter congolais, ainsi qu'à la Constitution de la transition. Cela permettra à la CEI de mettre en place les conditions techniques pour un bon déroulement de processus. »

Louis Michel a réitéré le soutien de la Commission européenne à l'organisation d'un processus électoral libre et transparent et s'est félicité de « la maturité et de la retenue dont font preuve la classe politique et la population congolaises ». Il a également renouvelé son « appel à toutes les forces représentatives du Congo à participer positivement à ce processus essentiel, qui permet de créer les conditions d'un Etat congolais démocratique, prospère et stable ».

La Commission Européenne a appuyé techniquement les travaux de la CEI et du Parlement dans la conception et la rédaction de la Constitution récemment adoptée et des textes législatifs de base. Ce dernier élément fut au centre des discussions qu'ont mené le Commissaire Michel et le Haut Représentant de l'UE, Javier Solana, lors de leur récent voyage en RDC. La Commission européenne travaille aussi en étroite collaboration avec la Mission des Nations Unies (MONUC) et avec les autres acteurs de la Communauté Internationale. Elle est aussi fortement engagée dans le soutien au processus électoral, qu'elle finance à hauteur de 89 M€ et dont elle effectue un suivi attentif.