DR Congo

CWG DRC: Assistance monétaire dans le contexte COVID-19 - Note d’orientation, Version 15 avril 2020

Attachments

Cette note a été élaboré par le CWG RDC pour orienter les acteurs d’assistance monétaire, tenant compte des conséquences de la pandémie du COVID-19 sur la programmation des interventions. Il s’agit d’une compilation de directives et de notes existantes (diffusées régulièrement aux membres des CWG en RDC) y compris des recommandations spécifiques au contexte en RDC.

Les risques principaux que présente la menace COVID-19 dans les transferts monétaires en RDC aujourd’hui sont nombreux. Parmi ceux-ci nous trouvons les suivants :

• L’exposition au virus du personnel humanitaire, des partenaires (y compris fournisseurs de services financiers/FSP) et des bénéficiaires, particulièrement sur les sites de distribution d’espèces ou coupons et dans les foires organisées.

• L’impact des ruptures de stocks et d’approvisionnement sur les marchés, l’indisponibilité de certains biens et services ainsi que la hausse des prix des biens et services.

• La fermeture des marchés (mesures de prévention).

• L’insécurité et troubles sociaux suivant les regroupements de personnes sur les sites de distribution et/ou pendant les enregistrements.

• L’insécurité et les restrictions limitant le mouvement du personnel humanitaire.

• Un absentéisme des acteurs humanitaires sur le terrain (et dans les zones d’intervention) pour limiter l’exposition et la contamination, augmentant ainsi tout risque de fraude ainsi que d’abus et d’exploitation des bénéficiaires.

• Le recours systématique et précipité vers les transferts monétaires en lieu de l’assistance en nature en raison de l’insuffisance/hausse des prix des biens sur le marché (local et international).

• La faiblesse de coordination en raison des restrictions imposées sur les rassemblements/réunions affectant non seulement les CWG du pays, mais également tous les autres mécanismes de coordination humanitaire.

• Le mode de transmission du virus a travers l’échange des espèces et coupons papier (risque valable également pour l’assistance en nature).

Bien que les transferts monétaires par voie électronique réduisent considérablement les risques d’exposition au virus, notamment à travers le mobile money, elles ne représentent aujourd’hui qu’une petite partie de l’assistance monétaire en RDC en raison d’un grand nombre de contraintes techniques, opérationnelles et de capacités (notamment auprès des FSP et opérateurs mobiles). Par ailleurs, la conception des interventions par mobile money prend beaucoup de temps en raison de la phase de contractualisation avec le FSP et la mise en place de l’infrastructure requise).

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.