Conférence de presse MONUSCO du mercredi 3 août 2011

Madnodje Mounoubai: Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, Membres de la presse, Auditeurs de Radio Okapi, Bonjour et bienvenue à ce rendez-vous hebdomadaire.

  • Activités des responsables de la MONUSCO
  • Activités des composantes de la MONUSCO
  • Activités de l’Equipe-pays
  • Situation militaire

Activités des responsables de la MONUSCO

Dans un communiqué de presse du 2 août 2011, la MONUSCO félicite les acteurs politiques et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour avoir mené à terme l’opération de révision du fichier électoral. Prenant acte de l'importance de l’étape suivante du processus électoral, la MONUSCO encourage vivement le Parlement à examiner et adopter dans les délais le projet d’annexe à la loi électorale. La MONUSCO réitère son appel à tous les acteurs du processus électoral pour la tenue d’élections démocratiques, libres, transparentes et apaisées. Le communiqué de presse est disponible à la fin de la conférence de presse.

Activités des composantes de la MONUSCO

Droits de l’Homme :

Le 27 juillet 2011, à Mbuji-Mayi, province du Kasaï oriental, le Bureau conjoint des Nations Unies pour les droits de l’Homme (BCNUDH) a dispensé une séance de sensibilisation sur les différentes formes de violences sexuelles à l’intention de 50 enfants et jeunes leaders de l’organisation non gouvernementale «Children in Christ » afin d’identifier les formes et conséquences des violences sexuelles en vue de les dénoncer.

Il y a une semaine nous vous annoncions la visite en RDC, sur invitation du gouvernement, de l’Expert indépendant sur les effets de la dette extérieure des Etats et de leurs obligations financiers sur la jouissance des droits de l’Homme particulièrement sur les droits économiques, sociaux et culturels.

L’Expert est en fin de mission et donnera une conférence de presse ce vendredi 5 août de 9h à 10h ici au quartier général de la MONUSCO. Vous êtes tous y invités.

Affaires civiles :

A Kananga, le 28 juillet 2011, la section des Affaires Civiles de la MONUSCO a facilité la présentation du cadre de concertation et des groupes thématiques aux autorités provinciales. Plus de 100 personnes en provenance de toutes les institutions provinciales, des organisations de la société civile et des agences des Nations Unies ont participé à cet atelier.

Toujours à Kananga, La section des Affaires Civiles a encore facilité la tenue d’une réunion entre les représentants des organisations de la société civile du Kasaï Occidental et un délégué du Fond de la Société civile pour la Bonne Gouvernance en mission au Kananga. Au total 59 personnes ont pris part à la réunion dont le but était d’installer les représentants des organisations de la société civile qui allaient présenter des projets sur la Bonne Gouvernance et le Devoir de Rendre Compte dans le secteur minier.

A Kalemie, la section des Affaires Civiles de la MONUSCO conjointement avec le PNUD et la CENI a facilité le 29 juillet la tenue d’un atelier auquel ont participé la société civile et les chefs de district. Le but de l’atelier était de conscientiser la population sur le partage des responsabilités pendant le processus électoral. L’atelier a formulé un certain nombre des recommandations, entre autres, encourager la population à voter librement, éviter la discrimination et encourager la participation des femmes au processus électoral.

Activités de la Police MONUSCO:

Protection des civils : Dans le cadre de la lutte contre les violences sexuelles, une formation de spécialisation des formateurs UNPOL a eu lieu à KINSHASA du 29 juillet au 1er Aout 2011. Ces formateurs seront chargés de la supervision des formations de base dans les provinces de Kinshasa, Mbuji-Mayi, Lubumbashi, Kalemie et Kananga.

Sécurisation du processus électoral : Dans le cadre de la sécurisation du processus électoral, la formation du 4ème bataillon PIR débutée le lundi 25 juillet 2011 à Kasangulu se poursuit. Concomitamment, d’autres formations au profit de la police territoriale se déroulent dans plusieurs provinces, et s’organisent dans d’autres.

Réforme de la PNC : Dans le cadre de la mise en œuvre de la police de proximité dans les provinces pilotes (Bas Congo, Kasaï Occidental, Sud Kivu), une session de formation de base des policiers a été ouverte le 27 juillet 2011 à Matadi. Elle se déroulera à pendant 16 semaines. La mise en œuvre de la police de proximité concerne les domaines essentiels de la vie en communauté que sont la sécurité, la salubrité et la tranquillité. Le cadre de sa mise en œuvre a pour objet d’orienter les acteurs dans l’application de cette nouvelle approche de la sécurité en RDC. Il est destiné aux agents et aux cadres de la police qui appliqueront la police de proximité sur l’ensemble du territoire de la République.

Division de l’Information publique :

L'Unité Outreach organise du 05 au 06 août 2011 un séminaire pour le lancement de ses activités à travers les 24 communes de la ville province de Kinshasa. Cette activité a pour but de peaufiner, ensemble avec les organisations de la société civile, les enseignants et les agents des communes, une stratégie en vue d'expliquer d'une part à la population le nouveau mandat de la MONUSCO, son rôle dans le processus électoral. D'autre part elle vise à encourager les Organisation de la société civile à jouer un rôle plus actif dans l'organisation d'élection libre, démocratique, transparente et apaisée à travers l'élaboration de thèmes et de messages fédérateurs autour des valeurs républicaines dans un contexte de diversité d’opinions politiques. La salle de conférences «Kabinda center» sise au croisement des avenues Mushie et Kabinda dans la commune de Lingwala abritera ces 2 jours de séminaire. Le programme d’activités est disponible à la fin de la conférence de presse.

Stabilisation

Le rapport d’évaluation de la Stratégie de soutien international à la sécurité et à la stabilisation (ISSS) au plan du gouvernement pour la stabilisation et la reconstruction des zones affectées par la guerre (STAREC) a été publié. Il en ressort que pour la période de 2009 à juin 2011, 85 structures étatiques ont été construites ou réhabilitées, mais le déploiement du personnel est à seulement 45%. Les secteurs les plus affectés sont la justice et les prisons dont la plupart demeurent vides.

Le plan prioritaire de stabilisation pour la période 2011-2013 devrait voir le jour d’ici septembre. Il s’agira de mettre ensemble les besoins politiques et le financement pour cette dernière phase de ISSS et qui servira aussi de point d’entrée pour la mobilisation de ressources auprès des partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Activités de l’Equipe-pays

UNICEF :

En présence des représentants de l’OMS et de l’UNICEF, le Ministre de la santé publique a procédé à Matadi Kibala (Commune de Mont-Ngafula à l’ouest de Kinshasa), le 28 juillet 2011, au lancement officiel du deuxième passage des journées locales de vaccination de riposte au poliovirus sauvage. Un communiqué conjoint est disponible à ce sujet. Par ailleurs, les actions de lutte contre l’épidémie de choléra se poursuivent sur le terrain avec l’appui de l’UNICEF et de l’OMS.

FAO :

Dans le cadre de la consolidation des activités des associations des démobilisés avec les membres des communautés d’accueil relevant de l’Extension du Programme d’Appui à la Réinsertion Socio- Economique dans le Secteur Agricole des ex-Combattants Démobilisés en République Démocratique du Congo, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO) va assurer jusqu’en fin août 2011, la formation en organisation et structuration de 50 associations dans différents sites des provinces Orientale, du Katanga, du Maniema, du Nord et Sud Kivu. Au total, 1.275 démobilisés et membres des communautés d’accueil recevront une formation dans les secteurs de la production vivrière, du: maraîchage, de la de la pêche et de l’élevage. Il convient de signaler que les associations ayant choisi la filière manioc ont bénéficié en plus des unités de transformation afin de produire jusqu’à la farine.

UNESCO

Le Bureau de l’UNESCO/Kinshasa a organisé le jeudi 21 juillet 2011, en collaboration avec l’Institut des Musées Nationaux du Congo, un atelier de validation du vade-mecum du soldat congolais sur la protection des objets des musées.

Du 14 au 28 juillet 2011, des spécialistes de l’éducation du bureau l’UNESCO/Kinshasa se sont rendus à Lubumbashi, province du Katanga, pour mettre en place, avec les autorités provinciales, une Cellule technique provinciale pour les statistiques de l’éducation au Katanga. Cette expérience pilote de décentralisation du système d’information pour la gestion de l’éducation (SIGE) a comme objectif d’améliorer l’analyse du secteur de l’éducation pour une meilleure planification et gestion du secteur au niveau provincial par le Gouvernement congolais.

Situation militaire

A l’Ouest de la République Démocratique du Congo, la situation sécuritaire dans la province de Bandundu a été marquée par l’incendie le 29 juillet 2011 du siège du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), après le retour dans la ville de Bandundu du Gouverneur Richard Ndambu le 26 juillet 2011. Cet incident a provoqué une forte tension dans la région, où les jeunes militants du PPRD auraient l’intention d’exercer des représailles contre le Gouverneur intérimaire du Parti Lumumbiste Unifié (PALU).

En Province Orientale, la situation sécuritaire a été caractérisée la semaine passée par une diminution significative des activités de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) et celles des autres groupes armés.

Le 24 juillet 2011, vingt-quatre (24) éléments d’un groupe supposé appartenir à la LRA ont pillé le village de Kiliwa, et tué deux personnes. D’autre combattants de ce groupe armé ont mené le 26 juillet 2011 une attaque sur le village de Nango, situé à 10 kilomètres au Sud de Ngilima. Par ailleurs, les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les Forces de Défense du Peuple Ougandais (UPDF) ont libéré pendant leurs différentes patrouilles de recherche contre les groupes armés, deux filles et un garçon qui auraient été kidnappés.

En outre, l’opération unilatérale « Iron Fist » (Poing d’Acier) lancée le 25 juillet 2011 par la Force de la MONUSCO dans le territoire de Dungu et autour de la localité de Nango, suite aux attaques menées par les groupes armés, est arrivée à terme le 30 juillet 2011. Le résultat peut être qualifié de positif, car cette opération a permis de réduire significativement les activités des groupes armés dans les zones concernées et renforcer la protection des populations civiles.

En Ituri, la recrudescence des activités criminelles liées aux milices armées, observée pendant la période sous examen au Sud du territoire d’Irumu et dans la localité de Bavi, demeure une préoccupation sécuritaire majeure.

Le 25 juillet 2011, la Section de la Protection de l’Enfant de la MONUSCO a procédé à la prise en compte de neuf enfants précédemment associés aux groupes armés, dont trois garçons et six filles, victimes de graves violations des Droits de l’Homme commises par les miliciens au Sud du territoire d’Irumu. Ils avaient été kidnappés puis recrutés entre 2005 et 2011, ensuite libérés par les FARDC pendant leurs opérations menées dans la région depuis juin 2011.

Suite à l’attaque menée dans la nuit du 24 au 25 juillet 2011 au village Bavi, situé à 20 kilomètres au Sud-ouest du poste opérationnel de la Force de la MONUSCO de Bogoro, la MONUSCO a conduit une patrouille aérienne de démonstration de la force le 28 juillet 2011 au-dessus de la région, suivie d’autres patrouilles intensives de jour et de nuit avec les FARDC. Ces opérations ont permis le retour des populations civiles et stabilisé la situation sécuritaire.

Au Nord-Kivu, la situation sécuritaire a été marquée la semaine dernière par des activités sporadiques des éléments des Forces démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) et celles d’autres groupes armés dans quelques territoires de la province. Les FARDC et la Force de la MONUSCO ont à cet effet, multiplié les opérations contre les éléments armés dans ce secteur.

Le 27 juillet 2011, la Force de la MONUSCO a lancé conjointement avec les FARDC l’opération « Jua Mupia – II » (Soleil Nouveau – II) dans la région agricole de Katemba, en vue d’y interdire toute activité des groupes armés et de renforcer la protection des populations civiles. Le bilan fait état de six éléments FDLR-FOCA (Forces Combattantes Abacunguzi) tués, neuf civils collaborant avec les éléments armés arrêtés, trois positions des groupes armés détruites ; et la reddition le 31 juillet 2011 au poste opérationnel de la MONUSCO de Tongo de Mapembo Zunguruka, un commandant FDLR-FOCA.

Le 28 juillet 2011, les combattants de l’Alliance des Forces Démocratiques (ADF) ont mené une attaque contre la base du 43ème bataillon FARDC, à 2 kilomètres à l’Est de Linzo. Les FARDC ont vigoureusement riposté et repris le contrôle de la région.

Au Sud-Kivu, les éléments FDLR continuent d’être actifs dans les territoires de Shabunda, Kalehe et Walungu.

Les accrochages entre le 1021ème bataillon FARDC et environ cent quarante combattants FDLR se déplaçant de Masisi vers le village Kabogoza, situé à 60 kilomètres au Sud-ouest du poste opérationnel de la Force de la MONUSCO de Walungu, ont occasionné l’arrestation d’un élément FDLR avec son arme AK-47. Deux compagnies FARDC ont mené du 24 au 26 juillet 2011, des opérations contre le ‘’Groupe Nyatura’’ à Numbi et Ziralo, situés respectivement à 22 et 37 kilomètres au Sud-ouest et à l’Ouest du poste opérationnel de la Force de la MONUSCO de Minova. Ce groupe est constitué des soldats et policiers dissidents des agences sécuritaires Congolaises qui ont déserté en se retirant vers le Nord-Kivu.

Suite à la situation sécuritaire qui demeure fragile et imprévisible dans le territoire de Shabunda, la Force de la MONUSCO a établi le 26 juillet 2011 un poste opérationnel à Kingulube, situé à 25 kilomètres à l’Est du poste opérationnel de la MONUSCO de Shabunda. Il est chargé d’empêcher par des patrouilles intensives l’influence des FDLR et autres groupes armés dans la région, aussi bien que d’assurer la protection des populations civiles.

Pendant une rencontre avec la population locale de Shabunda, la Force de la MONUSCO est parvenue à convaincre les personnes qui ont dernièrement commis des actes de violence dans cette région, de les abandonner définitivement. Elle a par ailleurs, mené une patrouille à longue portée sur l’axe Shabunda-Lungungu dans le but d’apaiser les populations civiles et de restaurer leur confiance.

Le 27 juillet 2011, le poste opérationnel de la Force de la MONUSCO de Bukavu a, grâce à la promptitude de sa réaction, circonscrit l’incendie qui s’était déclaré dans une maison de la commune d’Ibanda, secouru une fille et sauver des biens immobiliers.

La Force de la MONUSCO a établi un poste opérationnel à Nyakiele, situé à 23 kilomètres au Nord-est du poste opérationnel de la MONUSCO de Minembwe, en vue de restaurer la confiance des populations locales et d’assurer leur protection.

Les habitants de la localité de Bilembo, située à 23 kilomètres à l’Ouest du poste opérationnel de la Force de la MONUSCO de Mwenga, ont exprimé leur satisfaction et gratitude à la MONUSCO pour avoir assuré l’évacuation, vers l’hôpital de Mwenga, de onze passagers d’un véhicule accidenté près de cette localité sur la route Mwenga-Kamituga le 31 juillet 2011.

Au Katanga, le 25 juillet 2011, les FDLR ont attaqué le village Lumumba, situé à 15 kilomètres au Sud de Bendera, pillé un véhicule en provenance de Kalemie et kidnappé treize personnes, dont huit ont été relâchées plus tard.

Par ailleurs, les FARDC ont renforcé leurs troupes dans la région de Kabimba et établi une position avancée à Wimbi-10, situé à 74 kilomètres au Nord de Kabimba.

Enfin, concernant les statistiques des patrouilles, la Force de la MONUSCO a mené 1.532 patrouilles armées, dont 452 patrouilles nocturnes, et fourni 117 escortes, pendant que 333 autres patrouilles ont été menées par les Observateurs Militaires de la Force.