DR Congo

Compte-rendu de l'actualité des Nations Unies en RDC du 4 au 18 juillet 2018

Attachments

MONUSCO :

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo poursuit ses visites de terrain. Elle se trouve aujourd’hui à Lubumbashi après avoir fait étape hier à Kolwezi.

Mme Zerrougui rencontre les partenaires et personnels des Nations Unies afin de les écouter et de mieux comprendre la situation sur le terrain.

Au programme : des séances de travail avec les autorités provinciales, les partis politiques et la société civile ainsi que des réunions avec les agences, fonds et programmes des Nations Unies ainsi que la communauté humanitaire.

La Représentante spéciale effectue sa mission de bons offices à Kinshasa et sur l’ensemble du territoire congolais. Avec l’objectif premier de restaurer la confiance entre toutes les parties prenantes au processus électoral et d’aller vers les élections du 23 décembre avec un minimum de consensus.
Dans le cadre de son mandat de protection des civils, la MONUSCO et les agences des fonds et programmes des Nations Unies viennent de mener deux missions de terrain, l’une à Bijombo dans le Sud-Kivu et la seconde à Kamako dans le Kasaï, une ville frontalière de l’Angola afin d’évaluer les besoins de protection des populations vivant dans ces zones.

Ce sont des équipes pluridisciplinaires composées notamment de spécialistes des droits de l’homme, des Affaires civiles, du DDR et de la police qui ont été déployées sur le terrain et ont rencontré de nombreux interlocuteurs afin de comprendre les dynamiques locales et identifier une réponse appropriée.

A Kananga, la MONUSCO mène, à travers sa section Appui à l’Administration pénitentiaire, diverses d’activités d’appui à la prison centrale. Elle y apporte les vivres, les non-vivres et organise des formations de remise à niveau des personnels pénitentiaires.

L’action de la Mission onusienne est saluée par les responsables de cette maison carcérale comme les autorités administratives du Kasaï Central. La dernière activité de la MONUSCO en date est la formation organisée du 7 au 11 juillet 2018 sur le renforcement des capacités des greffes civils et militaires de cet établissement pénitentiaire, en gestion des données des détenus. Une façon, explique le responsable de la section Appui à l’Administration pénitentiaire, d’améliorer l’administration de la prison centrale de Kananga et les conditions sociales de détenus. Valentin Djossou a également expliqué qu’à travers cet atelier de cinq jours, la Mission onusienne a doté cette maison carcérale des techniques de traitement électronique des données en vue de faciliter la mise à jour de la situation pénitentiaire et de chaque détenu.