DR Congo

Compte-rendu de l’actualité des Nations Unies en RDC à la date du 9 Mars 2022

Attachments

MONUSCO

UKRAINE-MONUSCO

Les Nations Unies ont reçu une notification officielle de la décision du gouvernement ukrainien de retirer son contingent militaire, y compris le personnel, les hélicoptères et l'équipement de la Mission de maintien de la paix des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO). Le contingent comprend environ 250 soldats. Nous prenons acte de cette décision et remercions l'Ukraine pour sa solide contribution à la MONUSCO et aux autres opérations de paix. L'impact de ce retrait est en cours d'examen.

SUD-KIVU

Au Sud-Kivu, la MONUSCO continue à contribuer de manière déterminée à freiner le cycle des violences et son cortège de victimes civiles dans les Hauts-Plateaux, aux côtés des FARDC. Les bases de la MONUSCO à Mikenge, Bijombo, Kahololo et Bibokoboko sécurisent plus de 55.000 personnes, directement et indirectement, et leur permettent de vivre au quotidien et vaquer à leurs occupations champêtres, même si les rayons de mouvements sont encore limités compte tenu de la présence de groupes armés dans les périmètres des sites de déplacés. Les efforts se poursuivent en soutien et en coordination avec les autorités pour faciliter et appuyer les initiatives de dialogue entre leaders communautaires. Le Chef de Bureau de la MONUSCO pour le Sud-Kivu, Karna Soro, vient de faire une tournée dans la zone, y compris dans les zones affectées par la présence des groupes armés étrangers, où l'équipe a pu s'entretenir avec les populations et les autorités locales. Une initiative d’ampleur est en cours, en appui au Mwami des Bafuliru, en vue de pacifier la zone par le dialogue. Malheureusement, les extrémistes demeurent très actifs, dans la zone comme sur les réseaux sociaux. Là aussi, un travail est aussi en cours avec les autorités judiciaires.

Sur les trois dernières années, plus de 500 armes ont été collectées au Sud-Kivu dont la moitié dans les Hauts-Plateaux. Plusieurs initiatives de réinsertion sont effectives. Dernièrement, la laiterie de Bwegera, un projet CVR (réduction de la violence communautaire) qui emploie plus de 60 jeunes hommes et femmes, ex-combattants et jeunes des communautés à risque, a été lancée.

En outre, le Gouverneur du Sud-Kivu et le coordonnateur du Programme de démobilisation, désarmement, réinsertion communautaire et social (PDDRCS) doivent lancer deux projets majeurs aujourd’hui, mercredi 9 mars, à Kiliba. Il s'agit d'une savonnerie et d'une ferme rizicole. Les projets CVRs ont aussi permis de construire sept centres de formation professionnelle, notamment un à Baraka déjà achevé et un autre à Lemera, dans la plaine de la Ruzizi, en construction.