DR Congo

Compte-rendu de l’actualité des Nations Unies en RDC à la date du 4 août 2021

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

MONUSCO

La Représentante spéciale du Secrétaire général en République démocratique du Congo et Cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita, salue la conclusion, cette semaine, des discussions au niveau technique sur le retrait progressif, responsable et durable de la mission onusienne.

« C’est une étape importante qui démontre l’excellence du partenariat entre les Nations Unies et le gouvernement. Je salue le leadership du gouvernement et l’engagement de toutes celles et ceux impliqués dans ce processus, notamment l’esprit de dialogue et de consultations qui a animé les travaux », a-t-elle déclaré.

Pour rappel, ces discussions techniques s’inscrivent dans le cadre du groupe de travail conjoint demandé par le Conseil de sécurité (résolution 2556) et composé de la Mission, de l’équipe de pays des Nations Unies, qui inclut les agences, fonds et programmes onusiens, et du Gouvernement de la RDC pour préparer le retrait progressif, responsable et durable de la MONUSCO.”

ITURI

La MONUSCO a rénové deux routes de dessertes agricoles et trois ponts situés dans les groupements de Zadu et Baviba, en chefferie de Walendu Bindi dans le territoire d’Irumu. Ces rénovations ont également permis de donner du travail à environ 1500 jeunes, dont de nombreux combattants. Ces infrastructures ont été officiellement remises le 16 juillet dernier aux autorités locales d’Ituri.

La première route située dans le groupement Zadu et distante de neuf kilomètres, relie la localité de Kagaba à celle de Ngasu Odje. Grâce à cet appui de la MONUSCO, ce tronçon est devenu praticable pour les véhicules et les motos qui peuvent désormais acheminer des vivres produits dans une dizaine de villages jadis enclavés. Par ailleurs, il raccourcit le trajet entre Aveba- Gety et Kagaba en passant Ngasu Odje.

Les travaux ont consisté entre autres à tracer une nouvelle route et à construire un pont d’une capacité de 45 tonnes sur la rivière Ofi ; ce pont vient s’ajouter au pont Tiniya de 30 tonnes construit sur le même tronçon et inauguré quelques mois plus tôt toujours par la MONUSCO. Avant ce projet, la population utilisait un sentier entouré de végétation pour se rendre aux différents marchés, notamment le grand marché de Kagaba, en transportant leurs colis sur la tête. Pendant la période de pluies, les femmes paysannes et même les élèves étaient bloqués de part et d’autre à cause des inondations.