DR Congo + 2 more

Compte-rendu de l’actualité des Nations Unies en RDC à la date du 27 novembre 2019

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Nord-Kivu :

La situation à Beni et Butembo est ce matin relativement calme. La Représentante spéciale du Secrétaire général en République démocratique du Congo, Leila Zerrougui, a informé le Conseil de sécurité hier, par vidéo conférence depuis Kinshasa, concernant les récents évènements.
Elle a notamment présenté ses plus sincères condoléances aux familles des personnes qui ont perdu la vie dans les violentes manifestations de ces derniers jours, civils mais aussi membres des forces de sécurité congolaises.
Elle exprime aussi sa vive émotion après la mort d’un jeune homme qui aurait été tué dans un échange avec les casques bleus alors qu’il s’apprêtait à lancer un cocktail molotov. Une enquête devra déterminer les circonstances exactes de ce drame.

Nous tenons à réaffirmer que nous ne sommes ni résignés ni indifférents aux terribles agissements des ADF. 14 attaques attribuées aux ADF et 80 morts depuis le 30 octobre : cette situation est inacceptable et nous tenons à redire que la MONUSCO comprend la colère et la frustration de la population et fait tout son possible, en collaboration avec les FARDC et la PNC, pour limiter les atteintes contre les populations civiles.

Il est important de souligner que toute entrave ou diversion empêchant le bon déroulement des opérations de sécurisation fait le jeu des ADF. S’attaquer aux installations de la MONUSCO, s’attaquer aux bâtiments institutionnels, ne fait qu’affaiblir la lutte contre ce groupe et contre les autres groupes armés.
Nous ne pourrons pas mettre fin aux menaces extrêmement graves qui continuent de peser sur la population si les forces déployées justement pour la protection de cette population sont attaquées. Seul un engagement commun et une étroite collaboration entre les forces de sécurité congolaises, la MONUSCO, les autorités provinciales et nationales, et la population, permettra de rétablir une paix durable dans le territoire.

C’est pourquoi la réunion du Conseil national de sécurité qui a eu lieu lundi nous semble cruciale. La Représentante spéciale du Secrétaire général Leila Zerrougui, s’est rendue à cette réunion à l’invitation du Président Felix Tshisekedi. De cette réunion est ressortie une détermination conjointe à travailler ensemble.

Travailler ensemble pour coordonner nos actions, dans le cadre du mandat donné à la MONUSCO par le Conseil de sécurité, pour l’échange d’informations mais aussi pour une planification conjointe, pour tout appui où nous pouvons apporter une valeur ajoutée. Une réponse militaire est évidemment nécessaire contre les ADF mais il faut aussi intensifier les efforts pour sécuriser les zones dont les ADF ont été chassées, et assécher leurs sources de financement et de réapprovisionnement.