DR Congo

Communiqué Conjoint de la condamnation historique par la République démocratique du Congo pour crimes contre l'humanité pour le viol d'enfants à Kavumu

Format
News and Press Release
Sources
Posted
Originally published

New York, 15 décembre 2017 - Les Représentantes spéciales du Secrétaire général de l’ONU chargée des violences sexuelles commises en période de conflit, Madame Pramila Patten, et pour les enfants et les conflits armés, Madame Virginia Gamba, saluent la justice militaire de la République démocratique du Congo (RDC) pour la décision historique de condamner un parlementaire local et des membres de la milice « Armée de Jésus » pour le viol de dizaines d’enfants à Kavumu, RDC. Ces crimes ont été commis d’une façon systématique entre 2013-2016 dans une ville de la province du Sud-Kivu.

« Les enfants survivants des violences sexuelles à Kavumu, leur famille, et communauté ont démontré un énorme courage pendant le procès, » a déclaré la Représentante spéciale Patten. « Je rends hommage à leur courage et j’espère que le jugement d’aujourd’hui leur rend justice. » Elle a notamment souligné que « le jugement et l’emprisonnement à vie par la justice militaire franchissent ainsi une étape cruciale pour mettre fin à l’impunité des auteurs des violences sexuelles en RDC. »

Les Représentantes spéciales Patten et Gamba félicitent également la société civile pour leur rôle. « Ce cas démontre qu’avec une volonté politique, des représentants du Gouvernement bien entrainés, la participation de la société civile et une presse engagée, justice peut être rendue dans les cas de violence sexuelle, » a noté la Représentante spéciale Gamba. « Je me réjouis que l’Equipe d’Experts des Nations Unies sur l’Etat de Droit et les Violences Sexuelles dans les Conflits ait pu être déployée pour soutenir les autorités nationales dans le système militaire de justice pour s’assurer que le cas de Kavumu soit priorisé conformément au Communiqué Conjoint signé par mon Bureau et le Gouvernement congolais en 2013, » la Représentante spéciale Patten a ajouté.

« Le viol et les autres formes de violences sexuelles contre les enfants restent malheureusement répandus en RDC et six partis figurent sur les listes du dernier Rapport du Secrétaire général sur le sort des enfants en temps de conflit armé pour cette violation grave. Cette condamnation apporte de l’espoir à toutes les autres victimes de violence sexuelle », a indiqué la Représentante spéciale Gamba. » Néanmoins, bien que le procès soit conclu, le processus judiciaire n’est pas encore terminé, » ont rappelé les deux Représentantes spéciales. « Ces jugements de réparations susceptibles de changer la vie des enfants victimes de violences sexuelles doivent être payés en entier et la condamnation des auteurs de ces violences doit être exécutée pour que justice soit pleinement rendue. »

Les Représentantes spéciales Patten et Gamba exhortent « la communauté internationale à travailler avec le Gouvernement congolais afin de garantir que des ressources soient disponibles pour le paiement de réparations aux survivantes et aux autres victimes des atrocités de Kavamu. »

Pour toute question de presse, prière de contacter:

Géraldine Boezio, Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU chargée des violences sexuelles commises en période de conflit, New York. Tél : +1 917 367 3306; geraldine.boezio@un.org

Fabienne Vinet: Bureau de la Représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés , New York. Tel : +1 212 963- 5986; vinet@un.org