DR Congo

Cluster NFI et Abris - Lignes directrices checklists Protection

Format
Manual and Guideline
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

La checklist mode d’emploi

Comment utiliser la checklist ?

Les checklists protection sont un outil pour aider à la mise en oeuvre de l’intégration de la protection.
Chaque checklist est composé de 6 catégories dont 4 catégories correspondant aux principes de redevabilité humanitaire et 2 au principe de "Ne Pas Nuire" (Do No Harm). Les checklists sont un dispositif d’auto-évaluation de l’organisation (membre du Cluster) pour apprécier de manière critique les pratiques de mise en oeuvre de l’assistance d’urgence de chaque partenaire. Il s’agit de regarder comment nous délivrons cette assistance.

La checklist peut informer de pratiques individuelles aussi, mais ne se veut pas être un outil d’évaluation des performances individuelles des staffs.

En pratique chaque catégorie donne la possibilité de se noter sur une échelle allant jusqu’à la note maximum de 5, mais pouvant descendre jusqu’à la note minimum de -3. Pour pouvoir s’attribuer un point, il faut être capable de répondre positivement à toutes les parties de l’infirmation. Cela revient à dire : « oui, effectivement nous avons accompli cela lors de la mise en oeuvre de l’assistance.

Lorsque les affirmations sont constituées de plusieurs parties connectées par des connecteurs comme le mot ‘ "et", il n’est possible de considérer l’activité comme faite, seulement si toutes les parties ont été effectuées entièrement. Pour exemple, l’affirmation « des séances d’information ont été organisées avec les autorités, les leaders communautaires et les populations avant le début de l’évaluation et comprennent des informations sur le RRMP, la MSA et l’organisation partenaire » ne peut être cochée que si les 3 cibles ont été informées : les autorités, les leaders communautaires et les populations, et si les 3 thèmes ont été abordés : le RRMP, la MSA et l’organisation partenaire.

Par contre, si le connecteur est le mot "ou" soit l’expression "et/ou", alors une seule des deux parties de l’affirmation peut suffire pour la considérer comme achevée. Pour exemple, dans l’affirmation « des plaintes sur la gestion des comités ont été enregistrées et/ou rapportées », il est possible de cocher si des plaintes ont été rapportées même si elles n’ont pas été enregistrées (et vice-versa).