DR Congo

Caritas diocésaine de Wamba en RDC : 12 sources d’eau en construction dans 12 communautés grâce à un projet d’assistance humanitaire

Source
Published
Origin
View original

Kinshasa, le 19 mai 2014 (caritasdev.cd) : 12 sources d’eau sont en construction dans 12 communautés grâce à un projet d’assistance humanitaire mené par la Caritas diocésaine dans le diocèse de Wamba, située dans le Nord-est de la République démocratique du Congo (RDC). (Click here to read the English Version)

Ce projet d’assistance humanitaire est destiné aux déplacés, retournés et familles d’accueil victimes des conflits dans le territoire de Mambasa, en Ituri dans la Province Orientale. Il a une durée d’une année allant de novembre 2013 à octobre de cette année 2014. Il a été financé par Trocaire (Caritas Irlande), rapporte caritasdev.cd

Le Projet d’assistance humanitaire aux déplacés, retournés et familles d’accueil victimes de conflits dans le territoire de Mambasa, Ituri dans la Province Orientale, comme l’indique son intitulé, est mené dans le territoire de Mambasa dans le district de l’Ituri (rayon 15 km). Ses bénéficiaires sont au nombre de 1.464 ménages. Depuis que ce projet a démarré, celui-ci a procédé à la distribution de NFI à ces 1.464 ménages et remis des kits hygiéniques à 200 femmes grosses et allaitantes. Le projet a assuré 2 distributions de vivres et des intrants agricole à 732 personnes. Il a aussi remis des houes, râteaux, arrosoirs, des arachides, des amarantes et des haricots à 253 ménages. Ont aussi été distribués à ces déplacés, retournés et familles d’accueil des vivres, de la farine de mais, de l’ huile végétale, du sel de cuisine…. La passation de marché s’est faite sur place.

  • Des bénéficiaires contents pour une première action du genre

Les bénéficiaires sont très contents de l’aide apportée par la Caritas Wamba par le canal de ce projet, surtout que c’est une première action du genre dans leur milieu. Le projet a écarté toute discrimination sociale. Toutes les couches sont représentées parmi les bénéficiaires. L’action menée arrive toutefois souvent en retard, et les sinistrés s’impatientent. Le projet apporte du sien dans la création de l’emploi et son aide vient de soulager la souffrance de la population assistée. Signalons que le responsable de ce projet est M. l’Abbé Jean de Dieu AYBEKA.

  • Collaboration sur terrain

L’exécution dudit projet a permis la collaboration entre son équipe et les acteurs humanitaires sur terrain et les autorités locales, notamment lors de la distribution de l’aide. Cependant, il faut tenir compte de l’aspect protection s’agissant principalement des vieillards, des handicapés, des femmes et de celles qui sont enceintes. La sécurité dans le milieu où est mené le projet est assurée de manière générale. Le jour de la distribution de l’assistance cette sécurité est assurée par l’autorité locale.[078/2014]

JOSEPH KIALA