Bulletin quotidien No. 577 d'information sur l'Afrique Centrale et de l'Est

Report
from IRIN
Published on 30 Dec 1998
NATIONS UNIES
Bureau pour la Coordination des Affaires Humanitaires / IRIN
pour l'Afrique Centrale et de l'Est
Tél: +254 2 622 147
Fax: +254 2 622 129
e-mail: irin@ocha.unon.org

TANZANIE: Les rumeurs de famine sont "exagérées"

Les milieux humanitaires de Tanzanie qualifient d'"exagérées" les rumeurs de famine imminente propagées par la presse locale. "Des difficultés sont possibles en février ou mars, et c'est ce que nous nous employons à vérifier; mais il n'existe pour le moment aucune raison de s'affoler," indiquait-on de même source à IRIN ce mercredi. "On constate de véritables manques dans certaines régions et nous faisons ce qu'il faut." Le PAM distribue actuellement des vivres aux populations affectées par la sécheresse dans les régions de Singida et de Dodoma, les deux plus touchées, et procède aussi à une évaluation de la sécurité alimentaire dans l'ensemble du pays.

Les moyens d'information locaux ont affirmé que quelque 300,000 personnes sont vulnérables dans 15 des 20 régions de Tanzanie. On a fait état à ce jour de 15 décès dûs à la faim. Mais ces décès supposés "relèvent largement de l'anecdote et ne sont pas dûs qu'aux privations," remarquait-on de même source. On n'en reconnaît pas moins que la Tanzanie va devoir faire face à une pénurie que viendront aggraver la sécheresse de 1996-1997 et les importantes précipitations de 1996-1997 liées au phénomène El Niño. De plus, les averses de saison se sont montrées tardives. Les ménages voient en outre leurs revenus soumis à la double tension de la baisse des cours du bétail et de la hausse du prix du mais, indiquait-on de même source.

Des gradés en retraite recrutés pour la RDC, selon un journal

L'Ouganda recruterait actuellement des gradés en retraite de l'armée tanzanienne pour aller combattre aux côtés des rebelles de RDC hostiles aux autorités de Kinshasa, rapportait hier mardi "The Guardian", quotidien indépendant de Daar-es-Salaam. Sur la foi de sources non précisées, le journal rapporte qu'un dernier groupe d'officiers en retraite est parti s'entraîner en Ouganda le mois dernier. "The Guardian" ajoutait qu'au moment de mettre sous presse, il n'avait pas été en mesure de vérifier si le ministère de la défense était averti de cette campagne de recrutement.

RéPUBLIQUE DéMOCRATIQUE DU CONGO: Les rebelles annoncent la prise d'une ville du nord-est

Les rebelles du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) ont annoncé hier mardi s'être emparés de la ville de Gemena, dans la province d'Equateur au nord-ouest du pays, rapportaient les agences de presse. Le commandant rebelle Sylvain Buki a déclaré à la presse à Goma que Gemena était tombée le week-end dernier. Cette revendication n'a encore fait l'objet d'aucune confirmation de source indépendante.

Les rebelles évoquent la possibilité de partager le pouvoir

Le RCD exigerait la vice-présidence ainsi que les portefeuilles de la défense et des affaires étrangères dans tout gouvernement d'union nationale qui serait formé pour mettre un terme à la crise en RDC, rapportait lundi à Kinshasa le journal "La Référence Plus". Selon cette publication, cette proposition de partage du pouvoir a figuré au nombre des questions dont Ernest Wamba di Wamba, chef de file du RCD, s'est entretenu samedi avec le leader libyen Mouammar Kadhafi.

La RDC et le Congo-Brazzaville signent un pacte de non-agression

Laurent-Désiré Kabila, Président de RDC, et Denis Sassou Nguesso, son homologue du Congo-Brazzaville, ont signé hier lundi à Brazzaville un pacte de non-agression afin d'empêcher que leur territoire serve de base à des entreprises de déstabilisation. D'après les organes d'information, un communiqué commun publié à la clôture des entretiens indiquait que les deux pays se sont accordés pour démanteler toutes "bases de forces irrégulières" ainsi que pour prévenir la constitution de bandes armées.

Kampala et Kigali maintiennent leurs troupes en RDC

L'Ouganda et le Rwanda vont maintenir leurs troupes en RDC jusqu'à la conclusion d'un règlement politique propre à satisfaire leurs exigences de sécurité, rapportaient hier mardi les organes d'information. Le Président ougandais Yoweri Museveni et son homologue rwandais Pasteur Bizimungu en sont tombés d'accord lors d'une rencontre d'une journée dans la ville frontalière ougandaise de Kabale. Dans un communiqué commun, les deux chefs d'Etat ont rejeté comme "dénuées de fondement" les informations dont les médias ont cru pouvoir se faire l'écho à propos d'accrochages entre les forces de leurs deux pays.

Quatre officiers ougandais sont rappelés de RDC

Quatre officiers de l'armée ougandaise soupçonnés d'inconduite ont été arrêtés et rapatriés de RDC, rapportait ce mercredi le journal semi-officiel "New Vision". Sur la foi de sources militaires, le journal précisait que le Lieutenant Colonel John Nyakaitana, un capitaine et deux lieutenants sont actuellement détenus à Kampala sous divers chefs d'accusation.

Prévisions de récoltes réduites en Uvira

Des pluies tardives, la reprise des mouvements de personnes déplacées, l'insécurité de ces derniers mois ainsi que le pillage des semences et de l'outillage vont se combiner pour réduire les récoltes dans la zone d'Uvira au Sud-Kivu, selon les évaluations auxquelles vient de procéder une ONG. En raison de cette situation, le nombre d'habitants à aider dans la région a augmenté, et certains groupes "extrêmement vulnérables" ont besoin d'assistance de toute urgence, déclare Food for the Hungry International (FHI). Dans un rapport parvenu à IRIN, FHI ajoute que quelque 11,000 personnes déplacées en provenance des régions de Vyura et de Kalemie, en Katanga, s'entassent dans les écoles et les usines de Vyura o=F9 les conditions de vie sont tombées "en dessous du minimum humanitaire acceptable." Les déplacés de Vyura ne constituent toutefois que l'un des nombreux groupes exposés de la zone, et il conviendra donc de répartir l'aide en proportion, déclare FHI. Le conflit en RDC avait forcé l'organisation à suspendre en août un programme agricole à l'intention de quelque 6,000 familles vulnérables d'Uvira.

Par ailleurs, on indiquait de source humanitaire que les conditions de sécurité en Uvira se sont améliorées et que les fusillades nocturnes ont cessé. On peut se déplacer par la route entre Baraka et Kamanyola et la frontière avec le Burundi est rouverte, précisait-on de même source. En revanche, la route en pente raide au nord de Kamanyola reste infestée de bandits.

Le Coordinateur Adjoint des Secours d'Urgence de l'ONU va se rendre en RDC et au Congo-Brazzaville

Martin Griffiths, Coordinateur Adjoint des Secours d'Urgence de l'ONU, se rendra en RDC et au Congo-Brazzaville du 18 au 23 janvier afin d'y examiner la situation humanitaire, annonçait-on à la direction d'OCHA à New York. En RDC, M. Griffiths s'entretiendra des modalités de coopération dans la fourniture de l'assistance humanitaire dans toutes les zones affectées par le conflit. A Brazzaville, il évaluera les besoins de nature humanitaire et évoquera les modalités pratiques de coordination entre les divers organismes de l'ONU.

SOUDAN: L'opposition est empêchée de déposer une pétition en faveur de la paix

Les chefs de file des partis déclarés hors la loi de l'opposition soudanaise se sont trouvés hier mardi empêchés de remettre au Président Omar el-Bashir une lettre de protestation appelant à la fin de la guerre dans le sud du pays, rapportait l'AP. La délégation de 17 personnes, dont l'ancien vice-président Aber Alier et plusieurs anciens généraux, ont été stoppés par les gardes. Les dirigeants de l'opposition exigeaient "un accord pour une paix juste et permanente" ainsi qu'une "base démocratique" pour le pays.

ETHIOPIE: La FAO et le PAM prédisent une récolte exceptionnelle et des pénuries persistantes

Une rapport rédigé conjointement par la FAO et le PAM prédit une récolte presque sans précédent pour cette année en Ethiopie, tout en avertissant que quelque deux millions de personnes n'en auront pas moins besoin de 180,000 tonnes d'aie alimentaire en 1999. Les récoltes de céréales et de légumineuses devraient atteindre 11,69 millions de tonnes, soit 36 pour cent de plus que celle, médiocre, de l'an dernier. Toutefois, l'amélioration des rendements n'empêche pas l'insécurité alimentaire chronique dans de nombreuses régions du pays, l'alimentation n'étant pas toujours disponible ni accessible, selon le communiqué FAO-PAM parvenu à IRIN. Dans l'ensemble, la mission d'évaluation conjointe table sur une forte baisse des besoins en aide alimentaire en 1999. Des quelque 180,000 tonnes requises, 35 pour cent devrait aller à la région d'Amhara, 33 pour cent à celle d'Omoro et 25 pour cent au Tigré. Cette estimation n'inclut pas les besoins d'aide destinée aux zones de pâturage ni aux éthiopiens déplacés en raison du conflit frontalier avec l'Erythrée.

Nairobi, 30 décembre 1998, 13h30 TU

(FIN)

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un departement d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne refletent pas necessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences.Pour plus d'information ou abonnement, veuillez contacter UN IRIN: Tel: +254 2 622 147, Fax: +254 2 622 129, e-mail: irin@ocha.unon.org. Si vous reimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette reserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une reference aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archives sur internet sous : http://www.reliefweb.int/, ou bien peuvent etre retrouves automatiquement par courrier electronique sous : archive@ocha.unon.org, Mailing liste: irin-cea-francais-bulletins]