DR Congo + 1 more

Bulletin quotidien no 497 d'information sur l'Afrique Centrale et de l'Est

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de la coordination des affaires humanitaires
IRIN - Afrique Centrale et de l'Est
Tel: +254 2 622 147
Fax: +254 2 622 129
e-mail: irin@ocha.unon.org

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC)

Les rebelles rejettent l'accord de cessez-le-feu

Le sommet de Victoria Falls au Zimbabwe, qui rassemblait toutes les parties impliquees dans le conflit en RDC, semble s'etre termine aujourd'hui (jeudi) dans la confusion, dans la mesure ou la delegation rebelle a declare ne pas etre liee par l'accord de cessez-le-feu. Plusieurs agences de presse ont fait savoir que la delegation rebelle du Rassemblement congolais pour la democratie (RCD), dont son representant des affaires etrangeres Bizima Karaha et son vice-president Arthur Z'Ahidi Ngoma, a refuse de se soumettre au cessez-le-feu, "jusqu'a ce que (le President Laurent-Desire) Kabila negocie directement avec eux". Selon l'AFP, le Ministre rwandais des affaires etrangeres, Anastase Gasana, a fait savoir que le cessez-le-feu rentrait en vigueur le soir meme.

Selon l'agence Reuters, les rebelles ont ete tenus a l'ecart des discussions entre les sept chefs d'Etat africains, et le President du sommet, le President zambien Frederick Chiluba, a negocie separemment avec eux. Les dirigeants de la RDC, de l'Angola, du Zimbabwe, de la Namibie, de la Zambie, de l'Ouganda et du Rwanda, auraient accepte de signer un accord de cessez-le-feu, mais M. Ngoma l'a qualifie de "nul et non avenu", parce que le RCD a ete empeche d'y participer directement. "Nous rentrons chez nous pour ne faire qu'une seule chose, intensifier notre campagne contre Kabila", a-t-il declare. Selon la radio ougandaise aujourd'hui, les rebelles etaient "tres contraries" d'avoir ete delegues dans une aile separee de l'hotel, dans une chambre sans telephone.

Dans une interview accordee a l'Agence rwandaise d'information (ARI) avant de partir pour le Zimbabwe, M. Karaha avait fait savoir que les rebelles allaient se battre "jusqu'a ce que le pays entier soit libere". Il aurait ajoute que M. Kabila n'avait aucune legitimite et par consequent il n'etait pas question de partager le pouvoir. "La question est de discuter des problemes politiques entre Congolais", avait-il indique a l'ARI.

25 morts dans le bombardement de Kalemie

Alors que les pourparlers se poursuivaient au Zimbabwe, les soldats rebelles ont avance que 25 personnes avaient ete tuees hier (lundi) a Kalemie, suite au bombardement de la ville par un avion angolais, pour le deuxieme jour consecutif. Ils ont declare qu'une quarantaine d'autres individus avaient ete blesses. Les rebelles ont egalement annonce qu'ils avancaient sur la ville de Kindu, dans l'est, a rapporte l'AFP. Le Ministre congolais de l'information, Didier Mumengi, a indique jeudi dernier sur la radio gabonaise qu'il y avait des combats autour de Kalemie, ville controlee par les rebelles.

La situation alimentaire s'aggrave a Kinshasa

La situation alimentaire a Kinshasa devient de plus en plus inquietante dans la mesure ou les voies d'approvisonnement vers la ville sont extremement perturbees depuis plus d'un mois, ont fait savoir des agences de presse et des sources de l'ONU. Quelque cinq millions de citoyens vont devoir faire face a des penuries de produits alimentaires de base dans les prochains jours a cause de l'interruption du transport de marchandises. La farine est devenue un produit rare et le prix du pain a triple, selon les dernieres informations. Pour essayer de pallier cette situation, le PAM prevoit de distribuer 700 tonnes de riz a Kinshasa, selon l'AFP.

Davantage de Congolais fuient les combats

Le HCR a rapporte aujourd'hui que 734 Congolais etaient arrives par bateau ce week-end a Kigoma, portant ainsi a 3 628 le nombre total de refugies congolais arrives dans l'ouest de la Tanzanie depuis le commencement de la guerre au debut du mois d'aout. Quelque 2 700 refugies ont deja ete transferes dans le camp de Nyarugusu, dans le district de Kasulu. Ce camp avait ete cree en 1996 pour acceuillir les 45 000 refugies congolais qui avaient fui la guerre de 96/97. Le HCR a precise que parmi ces nouveaux arrivants, 397 sont des enfants, dont 25 enfants non accompagnes.

RWANDA

Kambanda fait appel de la peine d'emprisonnement a vie

L'ancien premier ministre rwandais, Jean Kambanda, a fait appel hier de sa condamnation de reclusion a perpetuite rendue la semaine derniere par le Tribunal penal international (TPIR), base a Arusha. Selon l'agence de presse independante Hirondelle, l'avocat de M. Kambanda, Michael Ingliss, a qualifie la peine "d'excessive", etant donne que son client avait plaide coupable des chefs d'accusation de genocide retenus contre lui. Le substitut du procureur, Bernard Muna, a admis que la peine de M. Kambanda pourrait dissuader d'autres accuses de plaider coupable, a ajoute Hirondelle.

Nairobi, mercredi 9 septembre 1998

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un departement d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne refletent pas necessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences.Pour plus d'information ou abonnement, veuillez contacter UN IRIN: Tel: +254 2 622 147, Fax: +254 2 622 129, e-mail: irin@ocha.unon.org. Si vous reimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette reserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une reference aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archives sur internet sous : http://www.reliefweb.int/, ou bien peuvent etre retrouves automatiquement par courrier electronique sous : archive@ocha.unon.org, Mailing liste: irin-cea-francais-bulletins]