DR Congo + 4 more

Bulletin quotidien no 474 d'information sur l'Afrique Centrale et de l'Est

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de la coordination des affaires humanitaires
IRIN - Afrique Centrale et de l'Est
Tel: +254 2 622 147
Fax: +254 2 622 129
e-mail: irin@ocha.unon.org

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC)

Coups de feu rapportes a Lubumbashi

Des sources humanitaires de Kinshasa ont informe IRIN aujourd'hui (mercredi) que des coups de feu avaient ete rapportes a Lubumbashi depuis hier au soir, mais aucun autre detail n'etait disponible immediatement. La radio rwandaise a fait savoir que l'aeroport de Kisangani etait ferme depuis hier (mardi). On s'attend a ce que les expatries d'organisations humanitaires soient evacues d'Uvira et de Goma. Les Etats-Unis ont ordonne que tout le personnel non essentiel de l'ambassade quitte le pays, disant que la situation etait imprevisible.

Les principales villes des Kivus sous controle rebelle

Bukavu et Goma etaient aujourd'hui sous controle rebelle et la situation dans les deux villes serait redevenue normale. Le Ministre des affaires etrangeres, Bizima Karaha, a annonce qu'il avait rejoint les rebelles, et a accuse le President Laurent-Desire Kabila d'etre un "dictateur" qui doit etre renverse. Le maire de Bukavu a informe IRIN que toutes les forces congolaises dans la ville etaient unifiees contre le regime de Kabila. Les autorites de la RDC ont accuse le Rwanda "d'invasion" et ont mis en garde contre une "rispote energique". (Pour plus d'informations voir le bulletin special d'IRIN intitule "RDC : Les rebelles controlent les principales villes du Kivu, 5/8/98")

Six cents personnes fuient a Cyangugu

De nouvelles informations, citant des temoins oculaires, ont indique que des habitants de Bukavu avaient fui de l'autre cote de la frontiere dans la ville rwandaise de Cyangugu. Le HCR a confirme que 600 personnes y etaient arrivees, mais que la plupart d'entre elles restaient chez des amis ou chez de la famille. L'Agence rwandaise d'information (ARI) a fait savoir hier que pres de 150 Banyamulenge, surtout des femmes et des enfants, avaient traverse la frontiere pour se refugier a Cyangugu, disant que les combats a Bukavu avaient ete "tres violents". Le HCR a interrompu ses operations a Uvira et a Baraka a cause de l'insecurite. Un certain nombre personnes deplacees auraient ete rapportees depuis Uvira et Bukavu.

L'AFDL n'est pas touchee par les "transfuges"

Le Secretaire general de l'Alliance des forces democratiques pour la liberation du Congo (AFDL), Vincent Mutomb Tshibal, a souligne que le mouvement existe toujours, "meme si certaines personnes ayant des interets personnels egoistes sont devenues des transfuges". La television nationale a diffuse ses commentaires indiquant que "les defections ne signifiaient pas qu'il n'y avait plus d'Alliance". Il a reconnu que des personnes occupant "des postes clef" de l'AFDL se trouvaient parmi les transfuges, ajoutant qu'elles "n'avaient pas compris la signification de la liberation" et qu'elles avaient "rejoint les forces avec ceux qui ont detruit ce pays".

Un avion congolais se trouverait sur l'aeroport d'Entebbe

Le quotidien officiel ougandais 'New Vision' a rapporte hier qu'un avion immatricule en RDC etait gare sur l'aeroport d'Entebbe depuis 18 jours. Il a ajoute que l'avion etait arrive de Goma le mois dernier, et qu'il se trouvait depuis dans le vieil aeroport d'Entebbe. On ne sait cependant pas si le Boeing 727, opere par la compagnie aerienne privee Goma Air, est a Entebbe a cause de la rebellion qui se deroule dans l'est de la RDC, a ajoute le journal. Un porte-parole de l'armee ougandaise, contacte par IRIN, a declare que l'Ouganda n'avait actuellement aucun contingent en RDC.

Bizimungu dement toute implication, mais parle d'intervention si necessaire

Le President rwandais Pasteur Bizimungu, actuellement en visite en Zambie, a reitere aujourd'hui que son pays n'etait pas implique dans la rebellion. "Pour le moment, il n'y a aucune raison pour le Rwanda d'etre la-bas, mais bien sur si nous avons de serieuses raisons de nous impliquer, peut-etre le ferons-nous", aurait-il declare, selon l'AFP. Il a une fois de plus souligne que les evenements qui se deroulent en RDC etaient un probleme interne.

Une compagnie miniere va de l'avant dans son projet

La compagnie miniere americaine 'America Mineral Fields Inc' (AMI) a fait savoir que les dernieres negociations avec le gouvernement de la RDC concernant l'exploitation des mines de cuivre et de cobalt de Kolwezi ne seront pas entravees par les combats actuels. Les negociations portant sur une entreprise en participation avec la 'Anglo-American Corporation' d'Afrique du Sud seraient conclues dans les 30 prochains jours, selon l'AMI. Le porte-parole de la compagnie a declare que cette derniere avtait "une tres grande confiance" dans le President Kabila. Et la porte-parole de l'Anglo-American a declare que tout etait encore a ses debuts. Il n'y a aucune information concernant des combats dans le sud-est ou se trouve Kolwezi, a-t-elle ajoute.

RWANDA

Un soixantaine de rebelles tues ainsi que leur commandant

Pres de 60 rebelles hutus ont ete tues, ainsi que leur commandant, le lieutenant-colonnel Frodouald Mugemana, lors d'une operation militaire dans la nuit de lundi dans la province de Ruhengeri, au nord du pays. Selon l'AFP, des sources militaires ont indique qu'une vingtaine de rebelles avaient ete tues alors qu'ils essayaient de transporter le corps de M. Mugemana. C'est le second important chef rebelle a avoir ete abattu par l'armee en moins de deux semaines. L'armee a fait savoir que l'operation a Ruhengeri avait ete menee suite a des informations fournies par la population locale.

SOUDAN

Les deux parties se felicitent de la mediation d'Annan

Les pourparlers de paix inter-soudanais sont entres dans leur deuxieme jour aujourd'hui a Addis Abeba. Les deux delegations ont accueilli favorablement l'offre du Secretaire General de l'ONU d'etre le mediateur dans le conflit opposant le gouvernement islamique aux rebelles sudistes. Cependant, les progres dans les pourparlers sont lents et l'atmosphere tendue, ont fait savoir des sources a l'AFP.

Dans un communique publie hier par les bureaux de l'ONU a New York, Kofi Annan, a appele les deux parties a "redoubler" leurs efforts afin de trouver une solution politique, et a precise qu'il "etait pret a contribuer a ces efforts, si les parties et les mediateurs le lui demandaient". Lors de la ceremonie d'ouverture qui a eu lieu mardi, le Secretaire general de l'OUA, Salim Ahmed Salim, a exhorte a une solution urgente a cette "vaine" guerre civile qui dure depuis 15 ans. "Absolument rien ne peut justifier la continuation de ce conflit", a-t-il dit. "Nous devons parler franchement et agir avec plus de force".

Davantage d'aide europeenne annoncee

Par ailleurs, la Commission europeenne (CE) a annonce que 50 millions de dollars d'aide humanitaire en faveur du Sud Soudan avaient ete accordes hier, et l'Allemagne a promis, pour sa part, 1,1 million supplementaire. Le directeur de l'Union europeenne a declare dans un communique que l'aide de la CE allait servir a cofinancer les activites du PAM, a rapporte l'agence Reuters. Bonn a deja augmente son aide d'urgence en faveur de cette region vendredi dernier avec 550 000 dollars supplementaires, portant sa contribution totale aux projets humanitaires au Soudan, a 1,6 million de dollars jusqu'a present cette annee. En outre, l'organisation non gouvernementale 'Action contre la faim' (ACF) a declare qu'elle allait envoyer une equipe a Wau pour ouvrir des centres de nutrition et des cliniques, a rapporte une depeche de l'AFP depuis Paris.

OUGANDA

Cinq jeunes enleves tues par les ADF

Cinq etudiants enleves dans un college technique en Ouganda en juin dernier par les rebelles des 'Allied Democratic Forces' (ADF -Forces democratiques alliees) ont ete tues, alors qu'ils essayaient de s'echapper, a rapporte le journal officiel 'New Vision', selon l'AFP. Le quotidien citait une ancienne captive des rebelles, Susan Katusiime agee de neuf ans, disant que trois des etudiants kidnappes le 8 juin dernier dans le college technique de Kichwamba dans l'ouest de l'Ouganda avaient ete decapites, et deux autres abbatus, alors que 20 autres etaient toujours entre les mains des rebelles. "Les rebelles ont attache les trois etudiants a des arbres et leur ont coupe la tete comme des chevres, avant de descendre les deux autres", a precise Susan, qui etait parmi les 43 enfants et 13 femmes sauves la semaine derniere lors d'une attaque sur les bases ADF dans les monts Ruwenzori.

Une alerte a la bombe mene a l'evacuation du Parlement

Un attache-case abandonne a provoque hier a une alerte a la bombe et a l'evacuation des bureaux du Parlement a Kampala. Il a ete decouvert par la suite qu'il contenait des cartouches pour des armes a feu personnelles ainsi que la carte d'identite de leur proprietaire. Ce dernier a ete contacte par la police, a rapporte l'AFP. Le batiment, qui abrite egalement les ministeres de la justice et des affaires etrangeres, est adjacent au bureau du President Yoweri Museveni. "Nous ne pouvions laisser passer aucune chance", a declare le porte-parole de la police, Eric Naigambi.

Le frere de Museveni rejette un poste ministeriel

Le frere du President Museveni, connu par tous sous le nom de commandant general Salim Saleh, a fait savoir a un journal local qu'il avait rejete la proposition d'une nomination au poste de Ministre d'Etat pour la defense afin d'eviter l'apparence de nepotisme. M. Saleh a declare qu'il avait ecrit a M. Museveni samedi dernier lui demandant de le retirer de la liste des ministres proposes, a rapporte aujourd'hui le journal 'Monitor'. M. Museveni a connu des problemes politiques la semaine derniere quand il a presente au Parlement les 16 nominations au gouvernement. Le Parlement a d'abord rejete la liste entiere, parce qu'elle n'etait pas equilibree en terme de region et de religion, et parce qu'il n'avait pas ete consulte avant que la liste ne soit rendue public, a fait savoir l'AFP. Mais M. Museveni a par la suite persuade la commission des nominations de son gouvernement de les approuver.

TANZANIE

50% des Tanzaniens vivent en dessous du seuil de pauvrete

Un Tanzanien sur deux vit en dessous du seuil de pauvrete, la situation etant encore pire dans les zones rurales, a declare hier le Ministre d'Etat du bureau du Vice-president, Bakari Mbonde, devant le Parlement, selon le journal independant 'The African'. M. Mbonde a informe le Parlement que les Tanzaniens etaient parmi les gens les plus pauvres au monde, a ajoute le journal, selon l'AFP. "La pauvrete est manifeste dans les regions rurales, ou pres de 60% des gens sont pauvres, par rapport a 39% dans les centres urbains", a-t-il ajoute.

Nairobi, jeudi 6 aout 1998

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un departement d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne refletent pas necessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences.Pour plus d'information ou abonnement, veuillez contacter UN IRIN: Tel: +254 2 622 147, Fax: +254 2 622 129, e-mail: irin@ocha.unon.org. Si vous reimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette reserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une reference aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archives sur internet sous : http://www.reliefweb.int/, ou bien peuvent etre retrouves automatiquement par courrier electronique sous : archive@ocha.unon.org, Mailing liste: irin-cea-francais-bulletins]