DR Congo + 1 more

Bulletin quotidien d'information No. 877 pour la région des Grands Lacs

Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires - IRIN
Pour l'Afrique Centrale et de l'Est
Tél: +254 2 622147
Fax: + 254 2 622129
E-mail: irin@ocha.unon.org

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO: Kabila critiqué à la conférence de Kinshasa

Les délégués participant à la consultation nationale à Kinshasa ont critiqué le président Laurent-Désiré Kabila, déclarant qu'il n'est pas différent de son prédécesseur Mobutu Sese Seko. D'après l'agence Reuter, les représentants de quelques partis politiques et d'organisations des droits de l'homme ont appelé à une 'halte immédiate à l'amateurisme et à l'aventurisme à la tête de l'Etat'. 'Une nouvelle dictature s'est installée à la place de l'ancienne et le changement tant attendu s'est révélé une invention pure et simple, une illusion, une utopie,' selon les propos émanant d'organisations
des droits humains.

L'attaché de presse à l'ambassade de RDC à Nairobi, Mubima Maneniang Milang, a rejeté ces propos mercredi. 'Ce ne sont que des mots,' a-t-il indiqué à IRIN. 'Le président Kabila a une vision pour le pays. Sa résolution à travailler avec ceux qui étaient en place sous le régime de Mobutu est à l'origine du problème.' M. Milang a déclaré que ceux qui critiquaient M. Kabila étaient des partisans du leader d'opposition, Etienne Tshisekedi 'cherchant à prolonger' ce que Mobutu avait commencé, 'par conséquent, un nouveau mobutuisme'. Il [Kabila] a réussi à faire ce que les autres ne
pouvaient pas, chasser Mobutu,' a ajouté l'attaché de presse.

Les propos à l'encontre de Kabila ont, semble-t-il, été 'trop forts' pour la télévision d'Etat, qui a, peu après, interrompu la diffusion en direct des séances de samedi, a fait savoir Reuter.

RDC: Déploiement des casques bleus 'rapide mais prudent'

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a déclaré mardi que l'ONU avait 'hâte d'entamer aussi rapidement que possible, mais avec pragmatisme et prudence' le déploiement renforcé des casques bleus en RDC. M. Annan a indiqué, à l'occasion d'une conférence de presse à New York, qu'il aurait une meilleure idée de la situation à l'issue de la visite, cette semaine en RDC, du sous-secrétaire général pour les opérations de maintien de la paix, Bernard Miyet. 'En même temps, nous lançons un appel auprès des gouvernements pour obtenir des troupes et des observateurs,' a-t-il fait savoir. 'Nous avons reçu quelques réponses favorables, mais nous n'avons pas encore réuni toute la force au complet. Néanmoins, nous faisons des progrès.'

RDC: Le gouvernement émet encore quelques 'réserves'

Toutefois, le gouvernement de RDC a encore émis quelques 'réserves' à propos du déploiement des casques bleus 'à l'intérieur de son territoire', a précisé à IRIN l'attaché de presse de l'ambassade de Nairobi, Mubima Maneniang Milang. 'Nous pensons qu'ils devraient être déployés le long des frontières,' a-t-il indiqué. 'Pourquoi devraient-ils être à Kisangani qui est très éloigné de l'Ouganda et du Rwanda?' Il a maintenu que les 'agresseurs' étaient responsables de la guerre et ils 'doivent partir les premiers'. 'Les rebelles congolais n'ont aucune arme,' a-t-il précisé. 'Ils sont nus physiquement et moralement, ces hommes ne peuvent pas se battre sans l'aide de leurs alliés.'

RDC: Les Lendus rendraient leurs armes à l'armée ougandaise

Les combattants lendus qui se sont livrés à un conflit sanglant avec leurs voisins hemas, dans la province d'Ituri, au nord-est du Congo, ont rendu leurs armes à l'armée ougandaise, a indiqué mercredi à IRIN le porte-parole de l'armée. Les Lendus ont rendu leurs armes, principalement des arcs, des flèches, des lances et quelques fusils à nos unités basées dans la région,' a précisé le porte-parole, le capitaine Shaban Bantariza. Il a indiqué que cette démarche succédait à des négociations entreprises pour 'les convaincre que s'entre-tuer n'est pas une solution'. 'Nous utiliserons la même mêthode pour désarmer d'autres groupes à l'est de la RDC,' a-t-il ajouté.

M. Bantariza a également confirmé que l'armée ougandaise avait nommé le colonel Peter Kerim au poste d'officier de liaison pour surveiller la réconciliation entre Lendus et Hemas. 'Oui, le colonel Peter Kerim est responsable de notre unité à Phaida, à la frontière avec la RDC, pour veiller à ce que le conflit en Ituri ne s'étende pas en Ouganda.' Le mois
dernier, Associated Press a rapporté les propos d'une organisation humanitaire opérant dans la région, la 'Christian Blind Mission' (CBM - Mission des aveugles chrétiens), qui affirmait que Peter Kerim formait et armait les Lendus grâce aux profits qu'il avait réalisés sur la vente de café.

RDC: Epidémies dans deux provinces

Des sources humanitaires ont signalé l'apparition de plusieurs épidémies, telles que le choléra, la rougeole et la méningite en Province Orientale et dans certaines parties d'Equateur. Des villes telles que Kisangani, Isangi, Bumba, Banalia, Likati et Bunia seraient toutes touchées. Les sources ont fait part du besoin urgent de médicaments pour combattre ces maladies, et ont ajouté qu'une réserve devrait être disponible en permanence à Kisangani.

RWANDA: Restitution d'armes illégales

Le ministère de la défense rwandais a ordonné aux personnes en possession illégale d'armes de les déposer au commissariat de police le plus proche, a rapporté mardi l'Agence rwandaise d'information (ARI). Selon un communiqué
de presse du ministère cité par l'ARI, ceux qui n'avaient pas rendu leurs armes avant la date-butoir du 12 mars, seraient 'sévèrement punis'. L'ARI a fait remarquer que cette directive fait suite à des meurtres de personnalités dans la capitale, Kigali, dont celui notamment du conseiller présidentiel Aciel Kabera, abattu devant son domicile dimanche dernier.

La Commission nationale des droits de l'homme a réclamé une enquête approfondie sur le meurtre de Kabera ainsi que sur plusieurs crimes récents dont celui de Samuel Sarbagh, un volontaire libérien travaillant pour le PAM. Son appel a été soutenu par la Coalition des ligues et associations des droits de l'homme (CLADHO) au Rwanda. L'ARI a indiqué que d'après les médias du gouvernement, plus de 10 personnes avaient été abattues par des tueurs inconnus depuis janvier. Des sources du ministère de l'intérieur affirmaient que la mort de Kabera était liée au 'cycle de meurtres' actuel.

RWANDA: La France transfère un suspect au TPIR

La France a transféré un suspect de génocide, Jean de Dieu Kamuhanda, au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) à Arusha, a rapporté mercredi l'Agence d'information Hirondelle. Kamuhanda, ancien ministre de l'enseignement supérieur sous le gouvernement de transition de 1994, a été arrêté à Bourges , en France, en novembre dernier. Il est accusé d'avoir ordonné des attaques contre les Tutsis dans la préfecture de Gikomero, à Kigali rural, lors du génocide de 1994. Lundi, La Cour d'appel française a ordonné l'extradition vers le TPIR d'un autre accusé du génocide, François-Xavier Nzuwonemeye.

RWANDA: Accord sur le prix des carburants

Après une semaine de négociations entre le gouvernement rwandais et les importateurs de pétrole, les deux parties se sont mises d'accord mardi pour fixer le prix du litre d'essence à 310 francs rwandais et celui du diesel à 305 francs rwandais. L'accord a été annoncé par Marc Rugenera, ministre du commerce et de l'industrie, à l'issue d'une rencontre avec les fournisseurs de carburants. 'Nous n'avions pas suivi les prix annoncés antérieurement par le ministre des finances car nous n'avions pas conclu un accord,' a indiqué à IRIN le représentant des fournisseurs de carburants, Egide Gakuba.

Nairobi, le 8 mars 2000

[FIN]

[IRIN-CEA: Tél: +254 2 622147 Fax: +254 2 622129 e-mail:irin-cea@ocha.unon.org]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]