DR Congo + 1 more

Bulletin humanitaire R.D. Congo - Numéro 2 | avril 2015

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • Sud-Kivu : Plus de 9 300 Burundais ont trouvé refuge dans les territoires d’Uvira et de Fizi.

  • Nord-Kivu: Plus de 275 000 déplacés internes difficilement accessibles dans Rutshuru et Beni.

  • Province Orientale : L’insécurité handicape la lutte pour la sécurité alimentaire en Irumu.

  • Katanga : Le mauvais état des routes freine l’assistance dans le Territoire de Malemba Nkulu.

Des réfugiés burundais affluent au Sud-Kivu

Depuis fin avril, des demandeurs d’asile burundais affluent dans la plaine de la Ruzizi, dans la Province du Sud-Kivu, fuyant les tensions politico-sécuritaires liées au processus électoral en cours dans leur pays. Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR), ils seraient déjà plus de 9 300 dont la plupart ayant moins de 17 ans à être arrivés dans les territoires de Fizi et Uvira. Le Territoire d’Uvira accueille plus de 80% des demandeurs d’asile dont près du tiers dans la seule localité de Luvungi, augmentant davantage la pression sur les moyens de subsistance des autochtones.

Le HCR a, depuis début mai, regroupé 916 demandeurs d’asile considérés parmi les plus vulnérables dans trois centres de transit - dont Kamvivira, Sange et Mongemonge - en attendant que les autorités désignent un site pour l’installation de l’ensemble des réfugiés.

Outre les demandeurs d’asile, on enregistre également le retour des Congolais, notamment des migrants économiques, vivant au Burundi. On estime à environ 100 000 le nombre de Congolais vivant au Burundi dont certains pourraient retourner si la situation au Burundi se détériorait davantage. Des besoins humanitaires se superposent Plus de 90% de demandeurs d’asile vivent dans les familles d’accueil, partageant habitations et autres moyens de subsistance avec les communautés hôtes. Ces dernières abritent déjà d’autres anciens réfugiés burundais – environ 9 000 personnes – ainsi que des personnes déplacées internes (plus de 107 000 fin mars).

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.