DR Congo

Bulletin d'Information Humanitaire - Province Orientale N°9, 8 avril 2015

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Faits saillants

  • Plus de 90% de près de 2 900 cas de violences sexuelles et basées sur le genre rapportés en Province Orientale en 2014 se sont produits en Ituri.

  • Des incursions répétées des groupes armés dans les sites des personnes déplacées dans le sud Irumu préoccupent les humanitaires.

  • Le choléra est sous contrôle dans la Zone de santé de Gety grâce aux réponses en cours.

Aperçu de la situation

2 895 cas de violences sexuelles basées sur le genre – dont 91% dans le District de l’Ituri – ont été rapportés en 2014 dans la Province Orientale. Les autres cas rapportés viennent des deux districts des Uele. Par manque des ressources financières et des partenaires de protection, les données ne sont disponibles que pour six territoires sur les 24 que compte la province. Selon le Fonds des Nations Unies pour la population, les acteurs intervenant dans la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre ainsi que le Bureau genre et famille, les auteurs de ces actes sont principalement les civils (75%) suivis des miliciens et des groupes armés (18%) ainsi que des forces de l’ordre (7%). Plus de 60 % des victimes n’ont pas eu accès aux soins médicaux, à cause notamment du manque d’appui financier, tandis que 95 % n’ont pas bénéficié des services judiciaires. L’impunité est un des facteurs qui ne contribuent pas à la régression du phénomène. Grâce à un financement du Gouvernement canadien, six structures sanitaires ont pu bénéficier d’un soutien sur un ensemble de 36 zones de santé dans l’Ituri. Les acteurs intervenant dans la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre ont besoin des financements supplémentaires pour la prise en charge des victimes. 70 % des incidents des violences sexuelles collectés étaient des viols. Et aucune de ces victimes n’a été réinsérée économiquement. Par ailleurs, le MAECD (Gouvernement canadien) a appuyé six structures sanitaires sur un ensemble de 36 zones de santé de l’Ituri. Les acteurs attendent le financement du Projet STAREC (Stabilisation de l’est du Congo) pour cette année 2015.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.