DR Congo

Beni : la société civile accuse les ADF/Nalu de trois enlèvements

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

La société civile du Nord Kivu accuse les rebelles ougandais de l’ADF\Nalu d’avoir enlevé trois personnes depuis le début du mois de décembre 2011 dans le territoire de Beni.

Le 26 décembre, un paysan de Mayi Moya a été enlevé dans son champ à 10 Km de son village par ces rebelles ougandais. Son corps a été retrouvé quelques jours plus tard.

A la mi-décembre, un religieux de l’église catholique a été à enlevé dans sa paroisse à Beni-ville, avant d’être relâché.

Le week-end du samedi 7 au dimanche 8 janvier, c’est le gérant d’une ferme au nord du Ruwenzori qui a été enlevé. Ses ravisseurs, qui réclamaient une rançon de 50 000 dollars américains au départ, l’ont finalement relâché moyennant le paiement de 10 000 dollars.

Pour la coordination de la société civile du Nord-Kivu, ces enlèvements sont des représailles de ces rebelles qui sont acculés par des opérations des FARDC.

Selon la même source, l’insécurité est aussi entretenue dans ce territoire par des bandes de criminels et des groupes armés locaux, notamment des Maï-Maï qui sillonnent la région, commettant des crimes pour des raisons pécuniaires ou par vengeance.

La société civile du Nord Kivu demande aux autorités militaires d’évaluer l’impact des différentes opérations militaires menées dans cette région et de renforcer la sécurité de la population.

Le porte-parole des opérations Ruwenzori, le colonel Célestin Ngeleka, reconnaît cette situation. Il indique que des démarches sont entreprises pour demander aux populations de ne pas collaborer avec les groupes armés.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi