DR Congo

Bas-Congo: après l’aide de Caritas Kisantu fournie par l‘UNICEF, les victimes des inondations d’Inkisi bientôt secourus par FAO et PAM

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Vendredi, 18 Mai 2012 14:56

Kisantu, le 17 mai 2012 (caritasdev.cd) : Donnant suite au plaidoyer de Caritas Kisantu, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) compte fournir bientôt des intrants agricoles aux victimes de l’inondation de la Cité d’Inkisi en décembre 2011 et à celles de Nkolo dans le Cataracte. Cette aide interviendra après l’assistance en biens non alimentaires, fournie par l’UNICEF, que la Caritas Kisantu a distribué du 13 au 26 avril 2012 à 750 ménages les plus vulnérables parmi ces victimes d’inondation.

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) va certainement s’inscrire dans cette dynamique de solidarité pour les vivres en faveur de ces sinistrés qui ont tout perdu durant les inondations. Ces derniers sont aussi victimes d’une petite sécheresse qui a sévi dans les milieux entre décembre 2011 et mars 2012.

750 ménages sur les 1.470 ménages sinistrés déjà servis en NFI

En attendant cette intervention attendue de la FAO et du PAM, Caritas Kisantu avait servi 750 ménages les plus vulnérables parmi les 1.470 NFI familles victimes de ces inondations de la rivière Inkisi. En fait, la Caritas n’a ciblé que les ménages dans lesquels on trouve des personnes de 3ème âge, des femmes enceintes, des enfants-chefs de ménages, des orphelins, des personnes vivant avec handicap, les femmes-chef de ménage et de femmes seules.

Cela n’a pas plu à d’autres victimes qui ont crié à la discrimination et ont cherché à empêcher la Caritas à mieux exécuter son projet. D’autres personnes, non éligibles, ont voulu aussi se faire servir et ont inutilement gonflé les rangs des protestataires. Quoi qu’il en soit, le projet a été bien exécuté, à la satisfaction des bénéficiaires.

Cette aide a été financée par l’UNICEF, qui a accepté le projet présenté par la Caritas du diocèse de Kisantu, laquelle a l’expertise en la matière. Le kit par ménage était composé de 3 couvertures, 2 marmites, 3 assiettes, 5 gobelets, 5 cuillères, 1couteau, 3 barres de savon, 2 nattes et 2 bidons de 20 litres chacun.

La distribution a eu lieu après l’identification selon les critères de vulnérabilité aigüe dans les sites de Kimpemba, Nzuma et dans les quatre quartiers de la Cité de Kintanu.

Pour parvenir à secourir toutes les victimes, la Caritas Kisantu a continué son plaidoyer auprès notamment de la FAO, qui est sur le point de servir les ménages agricoles. Les sites de distribution et les bénéficiaires sont d’ores et déjà identifiés : Mbanza-Ngungu pour le District des Cataractes, ainsi que Kimpemba, Nzuma et kintanu pour la Lukaya.(128/2012)

Guy-Marin Kamandji