DR Congo

Avec l’appui de l’OMS et des autres partenaires (USAID, PATH et NIH), le laboratoire national congolais, l’INRB renforce significativement ses capacités d’analyse et de réponse des pathologies telles qu’EBOLA

Source
Posted
Originally published

KINSHASA, 1er février, 2017 – L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les autres partenaires (USAID, PATH, National Institute of Health, NIH des Etats-Unis d’Amérique) ont participé ce mercredi à l’inauguration et à la réception officielle des matériels, équipements et bâtiment annexe nouvellement réhabilité destinés au renforcement des capacités des services de l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) dans ses interventions de lutte contre les épidémies, et sa capacité de confirmation rapide et exacte des cas des pathologies dangereuses telles que la maladie à virus Ebola, les parasites, la poliomyélite, le VIH/Sida etc.

L’inauguration a concerné quatre unités de laboratoire, à savoir : i) immunologie clinique, ii) unité de la recherche et de la surveillance environnementale du poliovirus sauvage (PVS), iii) laboratoire mobile pour les tests de la maladie à virus Ebola, iv) unité de parasitologie utilisant le microscope multi tête.
Deux Ministres du gouvernement de la RDC, dont celui de la Santé Publique, le Dr Oly Ilunga Kalenga et son collègue de la Recherche scientifique, M. Pierre Castro Bamboka Lobendi ont visité ces nouveaux sites de laboratoire dans l’enceinte de l’INRB et procédé à la coupure du ruban bleu d’inauguration, avant de distribuer les morceaux en guise de souvenir aux invités de marque qui les entouraient.

Avec ces appuis divers, l’INRB dispose désormais d’un laboratoire d’immunologie clinique lui permettant de pratiquer des examens sanguins en toute sécurité. ‘Il y a 5 ans, cet objectif relevait pratiquement du domaine de rêve, mais aujourd’hui, c’est devenu une réalité’’, s’est félicité le Professeur Jean-Jacques Muyembe Tamfum,

Directeur de l’INRB dans son mot de bienvenue. ‘‘L’objectif principal de ce laboratoire d’immunologie au sein de l’INRB est d’étudier le statut immunitaire du patient, afin de mesurer sa capacité à faire des réponses de deux composantes, à savoir immunitaires cellulaires et humorales’’, a expliqué pour sa part le Dr Sabwe Mulangu, chercheur en virologie et spécialiste des pathologies virales.

Prenant la parole à son tour, le Ministre de la Santé Publique a dit qu’il s’agissait d’un ‘‘grand jour pour la RDC’’. Pour le Dr Ilunga Kalenga, cette avancée scientifique représente ‘‘la contribution de notre pays au savoir universel et à la lutte contre la maladie à virus Ebola ainsi qu’à d’autres pathologies virales hautement dangereuses’’.

Il est essentiel de rappeler que l’INRB a renforcé ses capacités des services, en s’équipant également d’un laboratoire mobile pouvant être déployé sur le terrain en cas d’urgence lors des épidémies telles que la fièvre jaune, la maladie à virus Ebola, l’hépatite B etc.

L’autre unité du laboratoire qui a été renforcée est celle de parasitologie pour les tests de paludisme, avec le système multi tête de visionnement au microscope, permettant ainsi à plusieurs personnes d’observer en même temps.

Le dernier temps fort de cette cérémonie était la visite des officiels et des partenaires dans le laboratoire financé par l’OMS, et qui est en charge de la recherche et de la surveillance environnementale du poliovirus sauvage (PVS). ‘‘L’acquisition de cette infrastructure neuve avec l’appui technique et financier de l’OMS fait partie intégrante de notre stratégie de lutte pour l’éradication de la poliomyélite en RDC’’, a dit le Prof. Muyembe tout en remerciant l’OMS, ajoutant que la surveillance renforcée des résidus du virus allait ‘‘cerner plus le système des égouts drainant les eaux usées dans notre environnement, afin de nous assurer définitivement que le poliovirus sauvage ne circule plus ni chez les humains ni dans ces égouts.’’

FIN

Contact technique : Dr Dah Cheikh, Chargé du Bureau | Tél. : +47 241 39 059 | Courriel : cheikhd@who.int

Contact médias : Eugene Kabambi | Chargé de Communications | Tél.: +47 241 39 027 | Courriel: kabambie@who.int