Attaques aux Interventions Contre l’Ebola (15 - 31 Octobre 2019)

Report
from Insecurity Insight
Published on 31 Oct 2019 View Original

Dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, l’insécurité limite l’accès des équipes sanitaires de riposte contre Ébola, ce qui pose des problèmes pour la réponse sanitaire à cette maladie. Moins de cinq établissements sanitaires sur seize sont opérationnels à Luengba en raison de la présence de milices Maï-Maï. Les cas nouvellement confirmés semblent se concentrer dans les zones touchées par l'insécurité et le manque d'accès : Sources: WHO Situation Report,
Radio Okapi I, Radio Okapi II et La Prunelle

Province de l’Ituri

7-13 octobre 2019: Dans les localités de Putsa et Yombe, dans le territoire de Mambasa, des chefs de village auraient menacé une équipe sanitaire de riposte contre Ébola avec des machettes. L'équipe s'est retirée de la zone. Source: Radio Okapi 15-16 octobre 2019: Dans les districts de Mupanda et Bandikindu, dans la ville de Biakato, un groupe d'habitants a saccagé quatre centres de santé, détruisant du matériel médical lié à Ébola. Dans l'un de ces centres de santé, le responsable a été menacé de mort et il aurait été sauvé grâce à l’intervention de l’un de ce groupe qui a dissuadé ses compagnons en prétextant que cet infirmier n’est pas membre de l’équipe de riposte. Les médecins et l'équipement Ébola ont été pris pour cible à la suite de rumeurs concernant la mort d'un local dans un centre médical. Jusqu'à présent, six suspects ont été arrêtés. Source:
Radio Okapi 17 octobre 2019: Dans la localité de Luengba, dans le territoire de Mambasa, des miliciens Maï-Maï ont attaqué un centre de santé et l'ont incendié. Source: AWSD1 17-18 octobre 2019: dans la localité de Luengba, dans le territoire de Mambasa, des hommes armés identifiés comme des Maï-Maï Mazembe auraient saccagé et incendié un magasin contenant des provisions pour les patients atteints du virus Ébola. Sources: Radio Okapi, Actualité,
La Prunelle et AWSD1 19 octobre 2019: Dans la localité de Luengba, dans le territoire de Mambasa, deux bâtiments faisant partie de l'hôpital général de Luengba ont été incendiés, ainsi que des véhicules et du matériel médical. Bien que les coupables n'aient pas été identifiés, des militants Maï-Maï auraient menacé de lancer une attaque contre les équipes locales de lutte contre Ébola. Luengba est une région où la riposte à Ébola a été l'objet d'attaques répétées par des milices Maï-Maï.
Sources: Radio Okapi, La Prunelle I et La Prunelle II

Province de Kinshasa

23 octobre 2019: À Kinshasa, près de trois mille médecins du secteur public se sont mis en grève pour demander l'extension des primes de risque pour tous les médecins en RDC. Source: Radio Okapi 30 octobre 2019: Dans la municipalité de Lingwala, dans la ville de Kinshasa, le responsable médical du centre de santé de Vijana aurait été tué dans une voiture de police après avoir été tué à bout portant par un policier. Le policier a été arrêté par la suite. Sources: 7sur7 I, 7sur7 II, Actualité I, Actualité II et Politico

Province du Nord-Kivu

15 octobre 2019: Dans le village de Kivunano, dans le territoire de Beni, des hommes non identifiés ont détruit des installations de lavage des mains appartenant à la riposte contre Ébola. Sources: Kivu Security et AWSD1 17 octobre 2019: Dans la ville de Mangina, un groupe d'une vingtaine d'ouvriers du bâtiment recrutés par la riposte contre Ébola aurait brûlé des pneus devant l'entrée de la base de l'OMS, apparemment dans le but de la barricader. Les travailleurs protestaient contre le manque de rémunération pour le travail effectué en septembre, un problème qu'ils auraient apparemment tenté de résoudre pacifiquement en vain. Les travailleurs ont annoncé qu'ils seraient en grève et ils ont menacé de désinstaller le travail pour lequel ils n'ont pas été payés si le problème n'est pas résolu. Source: La Prunelle 17 octobre 2019: Dans le village de Maleki, sur le territoire de Beni, les Maï-Maï Kyandenga ont détruit une station de lavage des mains appartenant à la réponse contre le virus Ébola. Source: Kivu Security 28-29 octobre 2019: Dans la municipalité de Vulamba, dans la ville de Butembo, des hommes armés de couteaux ont pillé et incendié le centre de santé de Furahini. Le propriétaire de l'immeuble a été brièvement pris en otage par les agresseurs, qui auraient demandé à ce qu'on leur remette de l'argent qu'ils pensaient que le centre recevait de la réponse au virus Ébola. C'est la deuxième fois en l'espace d'un mois que le centre de santé a été l'objet d’une attaque. Source: Radio Moto

Province du Sud-Kivu

15 octobre 2019: Dans la ville de Bukavu, le personnel médical de la prison centrale a annoncé une grève.
Les médecins déclarent que leurs primes de risque sont en souffrance et que les autorités ne fournissent pas le matériel et les équipements médicaux nécessaires pour le fonctionnement du service de santé, dès que le Comité international de la Croix-Rouge a cessé d’approvisionner la prison en décembre 2018. Sources: Radio Okapi et 7sur7